carte postale Fizzer écrite en anglais
Tips

5 conseils pour renouer avec l’anglais sans voyager

6 septembre 2019

Vous rougissez aux entretiens quand on vous demande « and how’s your english ? » ? Tout ce qui vous vient à l’esprit à ce moment-là c’est « Brian is in the kitchen » ? Pas de panique, vous n’êtes pas seul·e ! Chez Fizzer, certains parlent bien anglais, d’autre moins, mais nous nous sommes tous donné comme objectif de progresser collectivement en anglais. Ainsi, nous partageons régulièrement des conseils les un·e·s avec les autres pour progresser facilement en anglais sans voyager. Aujourd’hui on vous livre cinq astuces pour ne plus perdre vos moyens dès qu’il s’agit de prononcer un mot dans la langue de Shakespeare : 

1. Correspondre par carte postale ou par lettre avec un anglophone

Le concept du « pen pal » ou du/de la correspondant·e, vous connaissez ? Il s’agit d’établir une correspondance durable par écrit (lettre ou carte postale) avec un individu vivant dans une autre partie du monde que la vôtre. Et pour cela, vous n’êtes même pas obligé·e de connaître la personne au préalable. Vous pouvez justement entamer une relation épistolaire avec ce pen pal et entamer une nouvelle amitié par correspondance. 

On vous parle bien sûr de correspondre en anglais avec des anglophones. C’est la meilleure manière de progresser en anglais sans voyager. Echangez avec des personnes du monde entier par carte postale ou par messagerie instantanée. L’un vous permettra de renouer avec le charme du papier et le plaisir d’attendre une surprise de sa boîte-aux-lettres, l’autre d’échanger plus rapidement. 

Pas encore de correspondant·e ? Rendez-vous sur ces sites internet qui vous permettront d’en trouver un·e en deux temps trois mouvements : snail mail penpalsPenPal World ou encore Global Penfriends. Vous pouvez également passer par Facebook et rejoindre l’un des groupes suivants : Pen Pals Around the World ou World Wide Snail Mail Pen Pals

Vous améliorerez votre niveau d’anglais sans voyager et développerez peut-être une belle amitié comme c’est le cas pour Margaux de Fizzer depuis une dizaine d’années. 

2. Regarder des films et séries en VOST ou directement en anglais

Votre entourage se plaint du fait que vous regardez trop de films et de séries ? Ils n’ont qu’à bien se tenir ! C’est prouvé, le visionnage intensif d’œuvres en version originale est ultra efficace pour l’amélioration du niveau en anglais (sans voyager, toujours !). A une seule condition : ne pas regarder de manière passive. Pour cela une règle d’or : celle des trois étapes. Etape numéro 1 : Commencez par un film que vous avez déjà vu et mettez-le en anglais sous-titré français. Puis passez les niveaux à chaque visionnage. Etape numéro 2 : anglais sous-titré anglais. Etape numéro 3 : anglais sans sous-titres ! Grâce à la progression, ça passera comme une lettre à la poste. Vous verrez ! 

Ensuite, entraînez-vous avec des séries ou films simples à comprendre : des dessins animés pour enfants, des séries avec épisodes courts, etc. Il vaut mieux y aller doucement plutôt que de vous infliger direct un documentaire de trois heures sur la guerre de Sécession en version originale sans sous-titres. 

Enfin, à la pointe de la technologie, il y a Netflix ! Cyril de Fizzer nous recommande Language Learning with Netflix, une extension Chrome qui vous permet de regarder vos films et séries préférés en V.O avec les sous-titres en V.O également et leur traduction dans la langue de votre choix. Le plus ? Un dictionnaire intégré qui se déclenche quand vous survolez les mots avec votre souris. Une manière ludique et didactique d’apprendre l’anglais sans voyager ! 

3. Lire en anglais

La lecture en anglais vous rappelle de douloureux souvenirs du collège et lycée que vous préféreriez oublier ? Pourtant, il n’y a rien de plus agréable que de sentir que l’on progresse assez dans une langue pour pouvoir lire dans celle-ci. Mais, encore une fois, on ne vous parle pas forcément de vous lancer directement dans la lecture de Moby Dick ! 

Le plus simple ? Commencer par des lectures de la vie de tous les jours. Abonnez-vous à un quotidien anglophone ou bien aux magazines spécialisés dans l’apprentissage des langues comme Vocable. Autre option, gratuite cette fois, surfer sur des sites en anglais comme les sites de grands journaux ou bien des blogs sur vos sujets de prédilection. 

N’oubliez pas les livres pour autant. Rien de tel que de s’immerger dans un bon roman pour s’imprégner véritablement de la langue anglaise. Commencez par des livres en édition bilingue. On y trouve beaucoup de classiques. Passez ensuite au niveau supérieur : un livre entièrement en version originale. Mais si vous craignez que cela soit trop difficile, on vous recommande de débuter par des livres comme Harry Potter, accessibles et connus de tous. 

4. Accorder dix minutes de votre temps au vocabulaire grâce aux applications

Oui, dit comme ça, potasser du vocabulaire pour apprendre l’anglais, ce n’est pas ce qu’il y a de plus folichon. Et pourtant, tout le monde vous le dira, le vocabulaire est un passage obligé dans l’apprentissage d’une nouvelle langue. Mais cela ne doit pas forcément se faire dans la douleur ! Fort heureusement, de nombreuses applications existent pour vous permettre de réviser dans la joie et la bonne humeur. En voici quelques-unes testées par nous chez Fizzer : Grammarly recommandée par Marc-Antoine, Duolingo et Drops recommandées par Cécile et speakingathome testée par Baptiste. Vous verrez, grâce à ces petites pépites d’internet, le vocabulaire deviendra votre meilleur ami ! 

5. Parler avec des anglophones

Certains groupes d’habitants organisent des cafés simplement pour discuter anglais. Tous les niveaux sont acceptés : du débutant au natif. Pourquoi ne pas vous joindre à eux ? Ce sera l’occasion de progresser tout en faisant de nouvelles rencontres ! Pour trouver ces groupes, rendez-vous sur des plateformes comme Meetup. Vous pouvez également vous inscrire aux rendez-vous de voyageurs organisés via Couchsurfing

Pas trop motivé·e par les grands groupes ? Rencontrez des locuteurs parlant anglais et cherchant à améliorer leur français et apprenez ainsi mutuellement grâce à Tandem

Cela dit, il n’y a pas que les locuteurs natifs qui peuvent vous faire progresser en anglais. La solution se trouve parfois bien plus près de vous qu’il n’y parait. En effet, il y a très probablement des collègues anglophones dans votre bureau. N’hésitez pas à papoter en anglais avec eux : à la machine à café ou lors d’un rendez-vous spécialement organisé à cet effet. C’est ce que font Magdalena et Marc-Antoine de Fizzer, tout droit venus de Pologne et du Canada.

Alors, toujours convaincu·e que l’anglais et vous ça fait deux ? On vous parie qu’une fois que vous aurez testé l’une des méthodes ci-dessus, voire toutes ces méthodes en même temps, vous aurez de nouveau la bosse de l’anglais. Bientôt, on vous retrouvera même à ne boire votre thé plus qu’avec du lait et manger votre agneau qu’avec de la sauce à la menthe. Oh my god !