Dromadaires dans le désert de Wadi Rum en jordanie
Fizzer life

Claire a posé ses valises en Jordanie

3 février 2020

Claire est Communication Manager chez Fizzer. Comme plusieurs membres de l’équipe, elle est également digital nomad. Le monde entier est son bureau et elle le parcourt tout en travaillant. Après avoir vécu à Bali et posé ses valises en Turquie, cette fois Claire est partie découvrir la Jordanie ! Retour sur un témoignage qui donne envie de plier bagage. 

Pourquoi avoir choisi la Jordanie ?

J’ai découvert la Jordanie à travers des photos de Pétra que je voyais défiler sur les réseaux sociaux notamment. En regardant plus en détails, j’ai découvert que ce pays regorgeait d’endroits sublimes au-delà de la cité de Pétra.

J’avais laissé ce voyage de côté pendant un moment car le prix des billets était relativement élevé mais, depuis peu, easyJet a ouvert une série de vols reliant la France ou la Suisse à la Jordanie. J’ai donc sauté sur l’occasion sans plus attendre ! En effet, nous n’avons payé que 60 euros par personne aller-retour pour voyager depuis Genève jusqu’à Aqaba, qui est la ville la plus proche du désert où nous avons débuté notre périple.

Quel a été ton itinéraire ?

Nous sommes ainsi arrivés à Aqaba au sud de la Jordanie. Nous avons rejoint le désert du Wadi Rum à environ une heure en voiture, où nous avons passé 2 jours et 2 nuits. Nous sommes ensuite partis vers Pétra où nous sommes restés 3 jours complets puis sommes redescendus directement vers Aqaba où nous avons passé notre dernière journée. Si nous avions eu un peu plus de temps, nous serions montés jusqu’à la mer morte et aurions passé quelques jours à Amman et ses alentours, ça a l’air magnifique. Une bonne raison de revenir ! 

Il faut savoir que la plupart des touristes qui se rendent en Jordanie prennent en amont le Jordan Pass. Ce pass donne accès à environ 40 sites en Jordanie et inclut les frais de visa. Il vaut donc mieux visiter le maximum de choses une fois le Jordan Pass payé, ce qui n’augmente pas tant le budget. Comme le visa coûte 40JD (environ 51€) et qu’une journée à Pétra coûte 50JD (environ 64€), le Jordan Pass est rentabilisé dès le premier jour à Pétra. Il existe 3 types de Jordan Pass, la seule différence est le nombre de jours souhaités à Pétra : 1, 2 ou 3, le prix variant ainsi de 70JD à 80JD (entre 90 et 100€).

Quel(s) moment(s) as-tu le plus aimés ?

Le gros coup de cœur de notre voyage a été le temps passé dans le désert. A cette période de l’année, les camps bédouins sont quasiment vides, ainsi nous étions seulement 6 personnes dans le nôtre alors qu’en moyenne, en haute saison, il accueille plus de 30 personnes. De même, nous partions la journée en excursion avec deux guides rien que pour nous puisqu’il n’y avait pas assez de monde pour compléter le 4×4. Des paysages désertiques orangés à perte de vue, des rencontres avec des dromadaires sauvages, des repas préparés au milieu du désert juste pour nous par des locaux, des courses dans le sable, des points de vue à 360 degrés avec pour seul bruit le soufflement du vent, des couchers de soleil flamboyants… C’était magique et on se sentait seuls au monde ! Le soir nous savourions le succulent buffet préparé par les bédouins auprès du poêle, le tout accompagné d’un bon thé chaud et de leurs chants à la guitare.

Alors, Pétra, c’était comment ?

La cité de Pétra est splendide et le Al-Khazneh (le monument répertorié comme l’une des sept merveilles du monde moderne) est très impressionnant. L’idée de se dire que de telles roches étaient enfouies et que seule une partie infime a été excavée rend vraiment l’endroit unique. 

Cependant, notre émerveillement dans le désert fut tel que nous avons été plutôt déçus lorsque nous avons découvert Pétra. Nous nous en doutions bien sûr mais l’endroit, même en basse saison, reste très touristique, ce qui lui enlève pas mal de charme. L’entrée sur le site nécessite de passer un contrôle, et jusqu’aux lieux d’intérêt s’enchainent les vendeurs de t-shirts, de souvenirs, les toilettes et restaurants. Bien sûr, c’est le jeu lorsque l’on souhaite visiter de tels endroits mais le contraste avec les autres paysages que nous avions vus était brutal. Nous avons aussi été dérangés par le nombre d’animaux (ânes, dromadaires, chevaux) qui servent à monter les collines et qui sont fouettés à longueur de journée pour transporter toujours plus de touristes. Ils avaient l’air tellement tristes… D’ailleurs, si vous souhaitez voyager de manière responsable, n’acceptez pas les transports à dos d’animaux

Finalement ce que nous avons préféré à Pétra c’est sortir des sentiers battus et nous promener dans les ruines, car il est en effet possible de circuler totalement librement sur l’ensemble du site. Le dernier jour, nous nous sommes aussi rendus au Al-Khazneh dès 7h du matin ; à cette heure-ci nous étions quasiment seuls et avons pu profiter des lieux sans touristes. 

Quels hébergements conseilles-tu ?

Nous avons logé au Peace Way Hotel a Pétra et recommandons totalement cet endroit ! La nuit pour deux avec petit déjeuner coûte moins de 40 euros et le manager était adorable. Il est possible de demander d’emporter son petit déjeuner dans la plupart des hôtels à Pétra car beaucoup de touristes partent très tôt pour profiter de leur journée. Le manager veillait à ce que notre petit déjeuner soit prêt à la réception avant notre départ, et ce, avec beaucoup de soin. Dans le désert, nous avons réservé avec l’agence Bedouin Friends qui était largement recommandée sur internet. Nous ne pouvons que confirmer leur gentillesse et la qualité de leurs services !

Quels restaurants et cafés conseilles-tu ?

Les prix à Pétra sont relativement chers, surtout comparés à Aqaba. Un plat coûte environ 8JD, soit 10 euros, alors qu’à Aqaba un repas complet coûtait 3JD (environ 4€) par personne. Notre coup de cœur à Pétra, et l’endroit où nous avons passé nos 3 soirées, fut le Al-Mehbash Restaurant. Les mets étaient délicieux, très copieux et avec des prix parmi les moins chers de la ville (plutôt 6JD, , soit 7,50€, pour un plat). Quand le manager a vu que nous revenions le lendemain, il nous a offert divers accompagnements comme du houmous et le dessert.

Quelques conseils pour ceux·lles qui aimeraient voyager en Jordanie ?

Si vous restez plus d’une semaine, il est indispensable de louer une voiture pour pouvoir se balader en liberté. Comme nous avions ciblé seulement Pétra et le désert du Wadi Rum, nous nous sommes déplacés en taxi et bus. En revanche, pour se rendre à la mer Morte, par exemple, le coût du taxi aurait été trop élevé et ce moyen de transport trop contraignant. Il faut savoir que les bus sont assez développés en Jordanie, seulement ils partent uniquement lorsqu’ils sont complets ! Nous avons ainsi attendu une heure environ avant de partir de Pétra pour rejoindre Aqaba. En revanche, le tarif est très bas et le trajet ne coûtait que 7JD (9€) par personne, contre environ 35JD (45€) en taxi.

Concernant la période, décembre est le mois parfait pour ceux·lles qui souhaiteraient éviter la foule. L’été, les températures sont extrêmes et il vaut mieux éviter les mois de juillet et août qui sont insupportables selon les locaux.

Alors, tenté·e par l’expérience de la Jordanie ? Partez à la découverte de ce pays unique qui recèle maints trésors, dont l’une des sept merveilles du monde moderne ! Et comme Claire, faites partager l’expérience à vos proches avec une jolie carte postale personnalisée. De quoi ravir tout le monde !