Goéland qui survole la plage pendant les vacances d'été
Stories

Vacances d’été : vos histoires les plus drôles de juillet

1 août 2019

Ça y est, le mois de juillet est terminé ! Si certain·e·s d’entre vous commencent tout juste à boucler leurs valises pour les vacances d’été, d’autres sont déjà sur le chemin du retour. Beaucoup reviennent bronzé·e·s, d’autres les bras chargé·e·s de souvenirs. Mais c’est aussi à l’intérieur que l’on revient changé·e des vacances d’été. Toutes les expériences vécues lors de cette période de l’année si singulière nous marquent et nous laissent des souvenirs indélébiles. Anecdotes romantiques, histoires qui font peur, récits passionnants : tout est susceptible de rendre notre été unique. Et aujourd’hui, ce sont les petites histoires croustillantes ramenées de vos vacances que nous avons voulu mettre à l’honneur !  

Camping en forêt entre amis : la tente qui prend l’eau !

« Pour les vacances d’été, nous sommes partis faire du camping un week-end à Fontainebleau avec des amis. Nous étions 6 et avions pris avec nous deux tentes. Quatre de nos amis (Guillaume, Maxime, Antoine et Hélène) dormaient dans une grande tente comprenant deux chambres. Ma copine et moi dans une tente Quechua ultra basique, juste à côté.

Manque de bol pour ce week-end, la pluie a fait rage une bonne partie de la nuit. Nous, on était bien au chaud dans la tente 2 secondes et… au beau milieu de la nuit… on a entendu des voix à l’extérieur. Deux voix d’hommes qui riaient et paniquaient à la fois. On entendait « ça prend l’eau ! Je suis trempé ! Noooon mon oreiller ! » ainsi que des bruits métalliques autour de notre tente. La tente principale où dormaient nos amis était en train de prendre l’eau de tous les côtés. Maxime et Guillaume étaient en tongs, sous la pluie, en pleine nuit entrain de taper avec des clés à molette sur les piquets de la tente. Nous, on les motivait depuis la nôtre. Clairement, on était morts de rire et on en rigole toujours autant aujourd’hui ! » – Rémi et Margaux

Vacances en Bretagne : le goéland voleur de slip !

« Début juillet, mon mari, les enfants et moi sommes partis passer nos vacances en Bretagne, plus précisément sur l’île de Crozon. Tout contents de passer notre premier jour en bord de mer, nous avons décidé d’aller manger au restaurant puis d’aller nous baigner. Tout propres sur nous, nous avons embarqué nos affaires de plage pour nous changer directement sur le sable.

Arrivés sur place, on aide les enfants à se changer, mon mari m’enroule d’une grande serviette pour que je puisse mettre mon maillot de bain également. Son tour arrive. Je l’enroule d’une serviette, il pose son caleçon au sol sur son maillot de bain. Et… au moment de prendre ce fameux maillot de bain, un goéland est venu le lui chiper sous la main. On est restés plantés là deux secondes à regarder cet oiseau s’envoler à la fois avec son maillot et son slip. Sur le coup, il était bien gêné ! Rien pour se baigner ! Mais en y repensant aujourd’hui, la situation était tellement improbable qu’on s’en tord de rire à chaque repas de famille ! » – Sophie 

Nos premières vacances à vélo… un été à bifurquer

« Le 10 juillet dernier, avec mes amis d’enfance, nous nous sommes fixés un objectif : partir en vacances à vélo et suivre un trajet prédéfini à l’aide d’une carte uniquement. Après moult recherches, nous avons opté pour un itinéraire nommé la Vélo Francette : 650km de vélo de Ouistreham à La Rochelle. L’idée ? Découvrir la campagne et les chemins de halage en pédalant. Les premiers kilomètres se sont très bien passés. On pédalait tranquillement, on séjournait dans des chambres d’hôtes. Une journée, nous nous sommes fixés comme objectif de rejoindre Montreuil-Bellay depuis Saumur, 20km de vélo.

Antoine, un ami rencontré en primaire, s’est porté volontaire pour être le guide de la journée. Tout contents, on le suit sur des kilomètres. Tout se passe bien, on ne fatigue pas, alors on continue, on continue. On pédale et on ne voit toujours pas la ville arriver. Doué-la-Fontaine, Mûrs-Erigné… Angers… Angers… oui Angers, on y était passés la veille ! Après des heures de vélo, nous nous sommes rendu compte que nous avions suivi Antoine les yeux fermés et que nous avions effectué une belle boucle ! Je vous le dis, on lui en voulait, mais bon, on ne s’est pas laissé abattre et on a terminé le périple jusqu’à La Rochelle. Aujourd’hui, Antoine a clairement mérité sa réputation de mauvais guide ! » – Mathilde

La vérité sort de la bouche des enfants 

« Cet été mon mari et moi avons décidé de troquer les éternelles vacances d’été à la montagne pour des vacances à la mer. Même si nous sommes plutôt du type randonnée et luge d’été, nous avons pensé que nos enfants ne seraient pas contre un peu de changement. Changement et repos que nous attendions avec impatience après une année difficile côté professionnel. Aussitôt dit, aussitôt fait. Nous faisons nos valises et direction Arcachon pour deux semaines de plage.

Nous avons tout le matériel nécessaire avec nous : palmes, masques, tuba, seau et pelle pour le sable, raquettes de plages et j’en passe. Comme nos enfants sont encore relativement petits (7 et 5 ans), on se dit qu’il vaut mieux prévoir trop que pas assez pour les occuper. Nous commençons par leur montrer comment construire un beau château de sable. Ils sont absolument enchantés. Emilie, l’aînée, aide Timothée, le cadet, à le décorer avec des coquillages.

Mon mari et moi nous réjouissons alors à l’idée d’une bonne heure de tranquillité qui s’annonce devant nous. Chacun commence à lire son journal quand, au bout d’une quinzaine de minutes, on entend les petits faire un véritable vacarme. On s’approche alors par derrière et on se rend compte qu’avec leurs jouets qu’ils font déambuler dans le château de sable, ils ont reproduit des scènes de la vie quotidienne de notre famille. Et particulièrement des scènes de disputes ! Mon mari et moi restons scotchés, tant les scènes et les dialogues nous rappellent de vrais moments vécus récemment. Il est vrai que nous avons eu une année particulièrement riche en émotions à cause de nos problèmes professionnels respectifs… Mais loin de nous vexer, nous explosons de rire devant la perspicacité et le talent d’acteurs de nos enfants ! » – Stéphanie 

Alerte à Mimizan

« 18 ans, le baccalauréat en poche, je m’en vais célébrer ma réussite à Mimizan comme à chaque vacances d’été avec ma famille. Sauf que cette fois je suis en âge de travailler. Ayant obtenu mon diplôme de maître-nageur sauveteur, j’ai hâte de commencer mon tout premier boulot.

J’ai toujours été fasciné par ces immenses sièges sur lesquels les maîtres-nageurs semblent trôner, l’air impassible. Et cette fois, c’est moi qui serai perché là-haut ! Je fais connaissance de l’équipe de secouristes, tout le monde est super sympa. Et puis ça y est, ma première journée en tant que maître-nageur sauveteur est arrivée. Bien sûr, toute ma famille est venue à la plage le même jour pour m’observer « discrètement », quelques serviettes plus loin…

C’est enfin le moment de monter sur mon siège de secouriste. Je suis très fier ! Mais vite les minutes s’écoulent et strictement rien ne se passe sur la plage. Je commence déjà à m’ennuyer. Lorsque tout à coup je vois au loin un groupe de filles s’agiter dans l’eau, on dirait qu’elles se noient. Je me rue en bas de mon siège et cours à l’eau pour les sauver de la noyade. Sauf que quand j’arrive je me rends compte qu’elles ne faisaient que jouer. Je rentre tout penaud sur la plage et vois ma famille hilare qui me lance « Alors, on s’est cru dans Alerte à Malibu ? ». Sur le coup je suis rouge de honte, mais en rentrant le soir, on se paye un fou rire monumental avec ma famille en repensant à l’anecdote. Voilà qui m’apprendra à trop vouloir jouer les héros ! » – Émile 

Si vous aussi vous avez des anecdotes improbables et mémorables qui ont marqué vos vacances d’été, n’hésitez pas à les partager avec nous en nous écrivant à hello@fizzer.com. En attendant de recevoir vos témoignages, nous souhaitons un bon retour de vacances aux juilletistes et un bon départ aux aoûtiens. Et n’oubliez pas de prendre des photos de vos séjours ! De tout nouveaux modèles de cartes postales personnalisées vous attendent dans votre espace Fizzer. De quoi remplir les boîtes aux lettres votre entourage !