fbpx
San Francisco view
Carnet de voyage

Road trip aux USA : une ville, une carte postale !

Il y a des expériences qui ne s’oublient pas, mon road trip aux USA en fait partie. Pendant trois mois, j’ai eu la chance de m’installer à San Francisco et de parcourir les États-Unis d’est en ouest. Au programme : de belles rencontres et des moments immortalisés par cartes postales.

La baie de San Francisco et Yosemite : des paysages dignes d’une carte postale

La Californie est un état américain que je souhaitais visiter depuis longtemps, notamment pour ses paysages, sa musique, sa culture mais aussi pour apprendre l’anglais. J’avais pour objectif de découvrir les USA aux côtés de ses habitants. Cela a été rendu possible grâce à la plateforme Workaway qui permet de voyager et d’être logé en échange d’un service rendu (agriculture, garde d’enfants, marketing). 

Vivre dans une famille à San Francisco

J’ai eu la chance de rejoindre une famille américaine à Emeryville, ville de la baie de San Francisco. Sur la carte, elle se situe entre Oakland et Berkeley, elle-même mondialement connue pour son université. Et vous savez quoi ? Cette expérience a été la plus incroyable de ma vie. Ma famille vivait dans une maison typique de la baie. La maison était en bois et de couleur jaune, située à deux pas de la mer. Le matin, je jouais avec Reacher, petit garçon de 3 ans. L’après-midi, je parcourais San Francisco et les villes alentours à pieds et en BART (Bay Area Rapid Transit), un métro qui dessert l’agglomération. 

S’il y a un élément qui orne l’ensemble des cartes postales de San Francisco, c’est bien le Golden Gate. J’ai pu le traverser pour me rendre à Sausalito, l’admirer depuis le Pier 39, ou les nombreux parcs de la ville. Bref, ce pont rouge est bien visible ! Un autre paysage de carte postale en tête ? Des maisons roses, jaunes, bleues… ça ne vous rappelle rien ? Et si je vous dit : Haight Ashbury, le berceau du mouvement hippie ? Ce quartier est incroyable tant pour ses couleurs, ses habitants que ses nombreuses friperies qui permettent de faire revivre une multitude de vêtements tous imprégnés d’histoire.

Mes 20 ans à Yosemite

San Francisco a, pour moi, été une agréable découverte. J’y ai découvert une grande ville où il y fait bon vivre, qui sait laisser place à la nature. D’ailleurs, si vous regardez une carte, vous verrez qu’un célèbre parc national américain se trouve à quelques heures de la ville : Yosemite National Park. Ce parc, situé en plein milieu de la Sierra Nevada, est à couper le souffle.

Je me souviens y être arrivée en voiture avec six autres couchsurfers. La nuit tombait. Nous nous sommes arrêtés à un point de vue. Face à nous, la célèbre vue de la vallée qui se retrouve sur de nombreuses cartes postales de voyageurs. Seuls les bruits du vent, des cascades et de quelques oiseaux accompagnaient ce moment. Quelle claque ! Chaque instant passé dans ce parc me rappelle d’incroyables moments, pour la plupart immortalisés : la traversée de rivières, la rencontre avec un ours, la hauteur et profondeur des montagnes, le coucher du soleil qui se reflète sur les chutes d’eau. Il parait qu’il faut se rendre à Yosemite à chaque saison pour en admirer toute sa beauté. J’y ai réalisé les photographies qui me tiennent le plus à coeur.

Montagnes de Yosemite à la tombée de la nuit. Ete 2015, USA.

Les USA sans mentionner Los Angeles, Hollywood et Venice Beach ? Impossible !

Lorsque mes deux mois à San Francisco se sont achevés, je me suis rendue à Los Angeles pour séjourner à Korea Town chez Danish, mon premier couchsurfer. Danish est étudiant à l’université de Californie (UCLA). Au cours de plusieurs jours, j’ai pu partager son quotidien. Au programme : courses au supermarché, partage de recettes françaises, de belles visites et beaucoup de photographies. Danish m’a emmenée à Santa Monica où j’ai pu admirer la plage et assister à mon premier Silent Disco. Superbe expérience ! Cela ressemblait à ça :

Comme tout visiteur digne de ce nom, nous nous sommes évidemment rendus à Hollywood lors d’une randonnée jusqu’au Hollywood Sign.

J’ai ensuite fait la rencontre de Dan, ingénieur aérospatial retraité vivant au sud de Los Angeles. Il m’a accueillie dans une charmante maison et m’a raconté comment il avait participé au lancement du premier satellite GPS. Il m’a également fait découvrir un quartier connu grâce à de nombreux rappeurs américains : Campton. Dan s’y rend régulièrement pour travailler aux côtés d’une association et construire des habitations décentes pour les habitants du quartier. Ces derniers jours à Los Angeles auront également été l’occasion de visiter Venice Beach. Ce quartier est mondialement connu pour sa plage, ses canaux mais aussi son skatepark.

D’ailleurs, comme à New York, j’ai souvent parcouru la ville le nez en l’air. Non pas pour les buildings mais pour les nombreux palmiers qu’abrite la ville. D’ailleurs, si vous ne savez pas comment personnaliser votre timbre sur l’application Fizzer, ajoutez une photo de palmier ! Les couleurs ressortiront à merveille !

Las Vegas : Grand Canyon, casinos, jeux de cartes et musée de la mafia

Lorsque je me suis rendue à Las Vegas, j’avais 20 ans. Je n’étais donc pas considérée comme majeure aux USA. En parcourant les casinos de la ville, j’ai appris une chose assez drôle. Un mineur a le droit d’entrer dans un casino mais n’a pas le droit de s’arrêter de marcher. J’ai donc parcouru quelques kilomètres dans de nombreux casinos de la ville, simplement pour visiter et profiter de la climatisation. Oui, il fait sacrément chaud à Las Vegas pendant le mois d’août. Fort heureusement, j’ai pu profiter de la piscine et de l’incroyable vue qu’offre l’hôtel Stratosphere. Lorsque vous vous rendez au sommet de la tour, vous pouvez admirer le Strip, les rues avoisinantes et le désert.

D’ailleurs, mon excursion à Las Vegas m’a permis de me rendre au Grand Canyon. Si vous tapez « Etats-Unis » ou « USA » dans votre moteur de recherche, vous tomberez forcément sur des photos du canyon. Très sincèrement, le paysage est exceptionnel. Malheureusement, lorsque je m’y suis rendue, le canyon était masqué par le brouillard. J’ai tout de même pu entrevoir sa profondeur lors de quelques éclaircies. 

Enfin, ma visite s’est achevée par le musée de la mafia ou Mob Museum. Ce musée retrace l’intégralité de l’histoire de la mafia. Un seul commentaire : il est génial ! Si les noms d’Al Capone, Bugsy Siegel ou Lucky Luciano vous disent quelque chose, vous allez adorer.

Mon souvenir rapporté de Las Vegas : un jeu de cartes d’un casino !

Expédition au coeur des États-Unis : Saint-Louis, Missouri

 Le Missouri est une destination plutôt méconnue. Eh bien, figurez-vous que cette destination a été très enrichissante sur le plan humain et culturel. 

En effet, j’ai eu la chance de pouvoir séjourner dans la famille de John, que je connais depuis petite. Ils habitent une charmante maison dans la banlieue de Saint-Louis. Leur quotidien ? Les bons diners au restaurant, le baseball mais aussi les entraînements de hockey ! J’ai ainsi assisté à de nombreux entrainements ainsi qu’à un match de baseball au Busch Stadium. 

À Saint-Louis, j’ai pu déguster deux spécialités culinaires. La première est la cuisine au barbecue. La seconde, les bretzels trempés dans une sauce au fromage et à la bière. Allez tester ! D’ailleurs, Tripadvisor propose un classement des meilleurs endroits pour déguster ce fameux « pretzel » : ICI.

Enfin, je me dois de vous raconter ce fabuleux fragment d’histoire lié au Pont Eads. Franchissant le Mississippi, il a été financé par Andrew Carnegie. C’est cet homme qui a permis l’essor de l’industrie de l’acier aux USA. Inauguré en 1874, il a été le premier pont de cette ampleur à être réalisé en acier. Après avoir fait traverser un train, Andrew Carnegie décide d’y faire traverser un éléphant. Pourquoi un éléphant ? Son instinct ne lui aurait simplement pas permis de traverser un pont qui ne supporterait pas son poids. J’avais découvert cette histoire avant de me rendre aux USA, et voici la raison pour laquelle je souhaitais visiter Saint-Louis.

Photo du Pont Eads à St-Louis aux USA

New York, New York : visiter Manhattan et Staten Island, dormir dans le Queens et à Long Island. 

New York

Mon voyage de trois mois aux USA s’est achevé à New York. Que dire de cette ville ? C’est incroyablement grand, incroyablement peuplé, incroyablement haut. Durant ce séjour, j’ai dans un premier temps logé à Astoria, un quartier résidentiel du Queens. Ce quartier me permettait d’accéder à Manhattan rapidement grâce au métro. J’ai fait le choix de visiter Manhattan à pieds. Alors oui, vous allez marcher des kilomètres, mais croyez-moi cela vaut le détour. À pieds, vous prenez le temps de regarder où bon vous semble. Vous vous imprégnez des petits moments de vie new yorkais et vous observez des scènes de vie du quotidien.

J’ai bien évidemment pris le temps d’arpenter Central Park. Des familles s’y promènent, des sportifs y courent, des bateaux à moteur miniatures naviguent sur le lac. Je me suis rendue sur la 5ème avenue. J’ai pris le bateau jusqu’à Staten Island pour admirer la Statue de la Liberté. Cependant, le souvenir qui me vient à l’esprit lorsque je pense à New York, c’est Little Italy. Ce quartier nous berce dans l’histoire migratoire de New York et nous fait voyager en Italie. J’y ai dégusté de délicieux cannoli, cette pâtisserie sicilienne garnie d’une ricotta à la vanille et au citron.

Long Island

Par la suite, et cela fut mes derniers jours aux USA, je me suis rendue à Long Island. Là-bas, j’ai rejoint un père, un chien et ses deux enfants, qui avaient mon âge. J’ai vécu quelques jours à leurs côtés. Nous sommes allés au zoo du Bronx dont nous n’avons même pas pu faire le tour complet en une journée. Nous nous sommes rendus à Great Neck et Port Washington, lieux qui ont inspiré John D. Fitzgerald et qui abritent le manoir de Gatsby le Magnifique. Oui, oui, ce manoir fabuleux est bel et bien réel ! Enfin, nous avons arpenté les Hamptons, cette célèbre côte sud de Long Island connue pour abriter de riches new yorkais. 

Plage à Long Island découverte lors d'un road trip aux USA

Mon voyage aux USA aura été une expérience humaine et culturelle vraiment enrichissante. Je dirais même qu’elle a été, jusqu’ici, la meilleure expérience de ma vie. J’y ai rencontré des personnes aux histoires variées et y ai partagé des moments de vie. J’y ai créé des souvenirs précieux que j’ai pu partager par carte postale avec l’ensemble des membres de ma famille. A chaque ville visitée, j’ai envoyé une carte postale sur laquelle sont retranscrits mes impressions, mes sentiments. Aujourd’hui, elles sont encore affichées sur le réfrigérateur de mes parents.

Mes souvenirs de ce voyage

Crédits photos : Margaux Allain – nosescapades.com