fbpx
Ramasser des fruits en voyage
Carnet de voyage

Comment travailler et voyager en même temps

On nous répète tout le temps qu’on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre. Oui mais… est-ce toujours vraiment le cas ? On a tendance à penser qu’il faut travailler dur pour pouvoir ensuite se permettre de partir en vacances. Mais, en fait, pourquoi ne pourrait-on pas faire les deux en même temps ? Chez Fizzer, on adore se rendre la vie meilleure et profiter un maximum de toutes les situations. Beaucoup d’entre nous ont déjà testé le concept qui consiste à travailler et voyager en même temps. Et, vous vous en doutez, ils/elles ont adoré. Alors, comment faire pour concilier ces deux activités qui paraissent totalement dissociées ? On vous dit tout dans cet article. 

Être hébergé·e en échange d’un service

Echange de service pour travailler pendant son voyage

Un concept vieux comme le monde. Il consiste à vivre dans des locaux fournis gratuitement par son employeur en échange d’un travail fourni, généralement sous la forme d’un service. De nombreux sites internet vous permettent d’accéder à ces expériences :

Le wwoofing

Le wwoofing (World-Wide Opportunities on Organic Farms) n’a rien à voir avec des bruits de canidés ! Il s’agit d’un réseau mondial qui consiste à travailler et vivre dans des fermes et jardins biologiques. Vous prêtez ainsi main-forte à des agriculteurs qui, en échange, vous offrent le gîte et le couvert. Cette façon de travailler permet donc de voyager mais aussi de s’initier au travail agricole et de découvrir un tout autre mode de vie. Créé en 1971, le wwoofing a vu sa popularité s’accroître grandement ces dernières années, notamment depuis que de plus en en plus de personnes décident de revenir à un mode de vie écoresponsable. Si l’expérience vous tente mais que vous préférez commencer par la France, rendez-vous sur WWOOF France.

L’échange de service entre particuliers

La plateforme Workaway, tout comme le wwoofing, repose sur le concept d’un service rendu en échange du gîte et du couvert offerts. Mais ici tous types de travaux et de services sont proposés. Au lieu de travailler uniquement dans des fermes, vous aidez des particuliers dans leurs tâches quotidiennes, et en retour vous êtes logé·e, nourri·e, blanchi·e. La plateforme, également  internationale, vous permet de vous évader à l’autre bout du monde et  de découvrir une culture locale gratuitement, tout en rendant service. Vous pouvez donc être amené·e à aider à construire une bâtisse, apporter votre expertise (marketing, électricité, plomberie…) ou encore aider à gérer une ferme ou un hôtel. 

Le Workaway a été testé et approuvé chez Fizzer ! Margaux, notre Content Manager, est partie deux mois à Emeryville dans la Baie de San Francisco pour aider une famille : garder un petit garçon et construire une galerie d’art en ligne pour exposer des œuvres familiales. Elle a payé son billet d’avion avec les économies d’un job d’été, mais elle a été entièrement prise en charge par la famille en échange de ses services. 

Les chantiers participatifs

Vous êtes plutôt du genre passionné·e d’histoire ? Sachez que vous pouvez travailler, voyager, être logé·e et même vous cultiver grâce aux chantiers archéologiques ouverts aux bénévoles en France et à l’étranger. Plusieurs sites, dont le Ministère de la Culture, permettent de trouver le chantier de vos rêves pour s’inscrire à une fouille. Il ne vous reste plus qu’à cliquer et à piocher !

Dans le même style, mais version écolo, on trouve les chantiers de construction participatifs basés sur le principe du développement durable. La plateforme ThePOOSH répertorie pour vous des centaines de chantiers dans le monde entier. Alors, qu’attendez-vous pour mettre la main dans le cambouis ? Le tout, bien sûr, moyennant gîte, couvert et la promesse d’une expérience ultra formatrice en retour. 

Trouver un job de saisonnier·e sur place 

Ramasser des fruits en voyage

Vos parents vous ont sûrement déjà raconté mille fois qu’à votre âge ils profitaient de l’été pour travailler et voyager aux quatre coins de la France en tant que saisonniers. Pourquoi ne pas tenter l’expérience à votre tour ? 

La cueillette de fruits 

Aussi connue sous le nom de « fruit picking » en anglais, ce travail saisonnier est très répandu et apprécié dans le monde entier de par son aspect plaisant et relativement simple. Que diriez-vous de récolter des fraises à Plougastel ou de faire les vendanges dans le sud de la France ? Une bonne manière de se faire des potes, bronzer et se régaler ! 

Le tourisme

Être un·e touriste tout en travaillant dans le tourisme, plutôt pas mal non ? Vous pouvez en effet voyager tout en proposant vos services de guide, bloggueur·se ou encore photographe ! Voilà comment faire ce qui vous passionne tout en étant payé·e en retour.

La restauration

C’est un des jobs saisonniers les plus répandus et les plus populaires. Pourquoi ne pas devenir serveur·se ou cuisto le temps d’un été dans une station balnéaire ou dans une ville que vous aimeriez découvrir ? 

Les stations de ski

Les stations de ski fonctionnent essentiellement à la saison. L’hiver vous avez la possibilité de travailler dans un restaurant d’altitude, un magasin de location de skis ou encore aux remontées mécaniques d’une station. L’été, les stations sont également très fréquentées et offrent de nombreuses possibilités d’emploi. 

Le secourisme 

Saviez-vous qu’il était à la portée de (presque) tou·te·s de surveiller des plages ? Passez votre diplôme de maître-nageur sauveteur et partez un été à la mer sauver des vies ! Un job d’été qui vous apportera énormément sur le plan personnel. 

Devenir Au Pair 

Être fille au pair pour travailler et voyager en même temps

Ce concept répandu depuis le dix-neuvième siècle continue d’attirer de nombreux·se·s étudiant·e·s et non-étudiant·e·s. Si autrefois il était plus courant d’être « jeune fille au pair », ce type d’emploi est aujourd’hui également ouvert aux hommes. En l’échange de garde d’enfant et d’aide aux tâches ménagères, on se voit offrir gîte, couvert et une rémunération minimum par mois. Les avantages de ce système sont nombreux : l’apprentissage d’une langue (pour un au pair à l’étranger), la découverte d’une autre culture, l’intégration et le fait de tisser des liens forts avec sa famille d’accueil. Le site AuPairWorld, par exemple, vous permet de vous mettre en contact avec des familles cherchant un·e au pair.

Devenir expatrié·e en CDI ou partir dans le cadre d’un VIE/VIA

Être expatrié ou VIE pour travailler et voyager

Si vous souhaitez partir travailler et voyager sur le long terme, avez-vous envisagé de devenir expatrié·e ? Ce statut s’applique aux travailleurs du secteur privé exerçant un emploi à l’étranger dans le cadre d’un contrat de travail français ou d’un contrat de travail local. Le statut d’expatrié·e offre de nombreux avantages et permet de s’immerger dans un pays étranger comme un·e véritable local·e. Pour trouver un emploi en tant qu’expatrié·e, rendez-vous sur les sites de l’Apec, Pôle Emploi, LinkedIn ou sur des sites spécialisés. 

Il se peut que vous souhaitiez simplement vivre une expérience à l’étranger sur le moyen terme sans vous éterniser pour autant. Dans ce cas, le VIE/VIA sera plus adapté à votre besoin. Il s’agit du Volontariat International en Entreprise et du Volontariat International en Administration. Le premier s’effectue dans une structure privée. Le second dans une structure publique de type ambassade. Dans les deux cas, les missions peuvent s’étendre de 6 à 24 mois et requièrent d’avoir entre 18 et 28 ans et d’être ressortissant de l’Union Européenne. Pour postuler rendez-vous sur le site Civiweb

Travailler sur internet

Travailler sur Internet et voyager en même temps

C’est la nouvelle façon de travailler et voyager en même temps. Aujourd’hui, internet nous offre une mobilité inégalée. Libre à vous donc de voyager où bon vous semble (pourvu que vous puissiez y travailler dans de bonnes conditions) avec votre ordinateur comme principal outil de travail. 

Le statut de freelance permet une grande liberté puisque vous êtes votre propre patron·ne et choisissez vous-même vos client·e·s. Mais ce n’est pas pour tout le monde, et certain·e·s préfèrent être employé·e d’une seule entreprise. Cela n’est pas incompatible avec le voyage pour autant. Comme Hugo, vous pouvez devenir « digital nomad » et continuer à travailler en remote pour la même entreprise tout en faisant le tour de la planète. Alors partant·e ? 

Que de manières d’envisager le travail et le voyage aujourd’hui ! En effet, ce ne sont pas les concepts qui manquent pour profiter différemment de la vie. Si vous avez besoin d’un bol d’air frais, ou encore d’aller à l’étranger pour pratiquer une autre langue, pourquoi ne pas vous jeter à l’eau et partir à l’aventure grâce à l’un de ces modes de travail ? De quoi parcourir le monde, vous enrichir et prendre de superbes photos à envoyer à vos proches par carte postale personnalisée !