Remote work in Bali
Fizzer life

Le remote, ou télétravail à 100%, ça veut dire quoi ?

8 août 2019

Certes, comme beaucoup d’entreprises, Fizzer aurait pu faire le choix d’avoir ses bureaux à Paris ou on ne sait où, et d’accorder un jour de télétravail par semaine à ses employés. Mais  chez Fizzer, on aime bien faire les choses à 100%. C’est pour cette raison qu’on a choisi d’opter pour le remote, ce mode de travail encore peu répandu en France.

Vous le savez peut-être déjà, l’ensemble de l’équipe Fizzer travaille aux quatre coins du monde ! Comme nous aimons partager ce que nous vivons avec vous, aujourd’hui on vous dit tout sur le remote. 

Le remote, c’est quoi exactement ?

Le remote c’est le fait de télétravailler à 100% depuis le lieu de son choix, domicile ou ailleurs, et de communiquer avec son entreprise à distance : email, calls vidéo, autre plateforme de communication. Ce système est en effet très répandu aux Etats-Unis ; Buffer étant l’entreprise pionnière du genre. 

En revanche cette façon de travailler et encore peu répandue en France où l’on commence tout juste à favoriser le télétravail des employés à hauteur d’un ou deux jours par semaines.

Alors, vous demandez-vous, quels sont les avantages à travailler en remote ?

Sur le plan professionnel :

Le remote offre un avantage de taille aux entreprises ayant choisi cette voie : un vivier de talent sans limites. Plus besoin de recruter dans un périmètre de 50km, le monde vous offre ses candidats.

A l’inverse, le remote permet, pour une personne en quête d’un nouveau job, de ne plus se limiter à ce qui se trouve dans son périmètre. Vous pouvez viser des entreprises qui se trouvent à des centaines/milliers de kilomètres de chez vous et modeler ainsi votre carrière sans frontières !

Le remote, mais surtout le fait de converser avec toutes les équipes sur Slack favorise, selon nous, le partage des connaissances. En entreprise, pour en savoir plus sur ce que font les développeurs qui sont au 3ème étage, il faut vous y rendre et leur poser des questions. Sur Slack, il suffit d’un clic pour prendre l’ascenseur ! Pour en savoir plus sur ce qui se passe côté développement, vous avez juste à vous rendre sur le bon canal. De même, il suffit de naviguer sur Notion pour avoir accès à notre base de connaissance.

Travailler en remote, c’est avoir la possibilité d’ouvrir les frontières côté recrutement. Cela ouvre l’accès au monde anglophone. Grâce à ce système virtuel, tout se fait en un claquement de doigt. Votre niveau d’anglais n’est pas au top ? Il vous suffit de discuter avec un collègue pour progresser. Le plus, c’est que chez Fizzer, on est tous volontaires pour s’aider les uns les autres.

Sur le plan personnel :

L’une des valeurs de Fizzer est la transparence. Cela tombe bien car le remote se base totalement sur la confiance. On se dit tout, mais on n’est pas là pour se surveiller. L’important c’est de savoir que l’on peut travailler tous ensemble et compter les uns sur les autres.

Travailler en remote est synonyme d’une véritable flexibilité. Cela offre la possibilité à chaque membre de Fizzer d’organiser ses journées et son espace de travail comme il/elle le souhaite. Pas d’heures de transport perdues ! Il y a aussi la possibilité d’intercaler travail et occupations personnelles : rendez-vous chez l’ophtalmo à 10h, avion l’après-midi, déménagement en Asie… Le remote est selon nous un moyen de maximiser son bien-être au travail tout en gagnant en productivité. Selon que vous soyez du matin ou du soir, vous pouvez gérer vos journées comme bon vous semble. Seuls les calls d’équipes sont fixés chaque semaine.

L’absence de bureau signifie également l’absence de bruit. Vous pouvez choisir votre propre environnement propice à la concentration (coworking, chez vous, dans un café, chez des collègues vivant près de vous…). Par exemple chez Fizzer : Magdalena & Shirley, nos deux illustratrices, se voient une fois par semaine à Paris.

Le remote permet, si on s’en donne les moyens, de mieux gérer son équilibre vie privée/vie professionnelle. Parfois, lorsque l’on fait ses premiers pas dans le monde du remote, on en fait un peu trop et on a tendance à finir plus tard que prévu. Si c’est votre mode de fonctionnement favori et que vous êtes un oiseau de nuit, travailler le soir vous arrangera ! Dans le cas contraire, il vous faudra vous organiser pour vous accorder des moments à vous et trouver le bon équilibre. Tout est question d’organisation et tout vient avec le temps. Si vous vivez en famille, le remote a bien des avantages. Vous pouvez déposer vos enfants à l’école, suivre votre compagne/compagnon muté·e à l’autre bout du monde etc.

Comment nous organisons-nous pour travailler ?

Shirley, illustratrice chez Fizzer

Nos outils :

Notre bureau se trouve sur Slack, une plateforme d’échange qui permet de collaborer en ligne. On y a créé des channels ou canaux par équipe/sous équipe. ex : dev pour developpeurs avec les canaux dev-mobile, dev-backend- dev-frontend etc. Chacun d’entre nous est libre de rejoindre tous les canaux qui l’intéressent. 

Notre base de connaissance et nos projets, eux, sont regroupés sur Notion. Notion permet de prendre des notes, de les organiser sous forme de listes, tableaux, calendriers, etc.

Zoom est, comme aurait pu l’être Skype, notre outil de réunion. Nous l’utilisons dès qu’il est plus simple de converser vocalement que par écrit.

Enfin, Google Drive nous permet de centraliser nos documents visuels, textuels et audiovisuels. Il nous permet de collaborer sur un même document en même temps, d’y apporter des corrections et de tout retrouver facilement.

Nos moments d’échange :

Ce n’est pas parce que nous sommes à distance que nous sommes distants les uns des autres ! Au contraire, nous échangeons beaucoup :

Tous les jours sur Slack pour le travail ou pour papoter sur nos centres d’intérêt. Nous avons même créé des canaux spécifiques pour chaque sujet. Par exemple, sur le canal #fizzertranspi (le canal dédié au sport et aux selfies transpirants), on se motive mutuellement à se dépasser grâce au sport. Mais nous partageons aussi recettes de cuisine, ambiances musicales et idées de livres sur les canaux #foodie, #music et #books. Enfin sur le canal #random, nous papotons de tout et de rien comme nous le ferions à la machine à café.

Chaque semaine, nous nous retrouvons trois par trois lors d’un « Random Remote Coffee ». Le principe : échanger autour d’un café (virtuel).

Chaque semaine également, nous nous retrouvons tous ensemble pour le Weekly Talk : un bilan sur les chiffres de la semaine, l’avancement des projets et toutes les questions que nous nous posons.

Une cafeteria est ouverte 24/24h pour discuter lorsqu’on en a envie, il suffit de s’y connecter pour participer. Et ici pas de mauvais café en poudre ! 

Un English Talk est aussi organisé toutes les semaines pour ceux qui souhaitent améliorer leur niveau d’anglais.

Nos rencontres :

Nous pouvons nous retrouver au cours de l’année dès que nous le souhaitons. De plus, un lit nous est toujours offert pour rendre visite aux équipes chargées de l’impression à Dives-sur-Mer !

Par ailleurs, nous nous rencontrons deux fois par an lors de la retreat : une fois à Dives-sur-Mer, et l’autre dans un autre pays. Cette année, nous nous rendons à Barcelone. Au programme : workshops et détente !

Fizzer offre à chacun un budget remote annuel par personne qui nous permet de nous rencontrer les uns les autres, d’acheter des outils de travail ergonomiques, de nous rendre à des conférences etc. Fizzer nous offre par ailleurs les livres de notre choix en illimité.

Rester concentré·e :

Nous fonctionnons par sprints : chaque début de semaine, nous nous appelons pour définir les projets prioritaires de la semaine. Nous nous fixons des objectifs à réaliser jusqu’au vendredi. Chacun rédige sa to-do list sur Notion.

Pour éviter de tomber dans la facilité des appels vocaux en continu, nous organisons notre semaine de sorte à avoir des zones propices aux appels  (le lundi par exemple) et des « zones de focus » qui nous permettent d’avancer sans être déconcentré·e·s. En revanche, libre à nous de mettre Slack en sourdine pour mieux avancer.

La culture du voyage :

L’ensemble de ces outils et méthodes de travail nous permet d’assouvir une passion qui nous est commune : le voyage. Le remote permet aux globe-trotteurs de partir comme bon leur semble, c’est notamment le cas de Jimmy et Hugo, ingénieurs chez Fizzer, qui voyagent tout au long de l’année. Seule une connexion stable doit être garantie et pour cela, il existe quelques sites qui vous permettront d’identifier les villes et pays adaptés au remote : 

Et, pour lier nos voyages à Fizzer, nous envoyons nos cartes postales depuis l’application jusqu’à… Dives-sur-Mer. Le bureau de Dives a créé une carte murale sur laquelle sont collées nos cartes postales : Canada, Bali, Italie, Bangkok, Pologne, Espagne, Malte… bref, de quoi remplir le mur entier ! 

Finalement, tous les outils mis à notre disposition chez Fizzer nous permettent de nous organiser comme nous le souhaitons. Et, contrairement à ce que l’on pourrait penser, tout est prévu de sorte à éviter l’isolement : les cafés, les rencontres, les canaux de discussion. Même si nous sommes loin physiquement, nous sommes constamment en interaction. Fizzer a souhaité créer un family spirit au sein de la start-up.

Le remote, c’est pour tout le monde ?

Espace de coworking aux Etats-Unis

Le travail en remote en fait rêver plus d’un, certes. Mais est-ce pour tout le monde pour autant ? On aurait tendance à vous dire que non.

Il faut accepter de ne plus aller au bureau tous les matins. Oui, ça peut être dur quand on a connu que ça ! Il faut également bien gérer son organisation.

Le remote nécessite aussi de faire confiance à ses collègues et d’être transparent vis à vis de ses besoins, attentes, craintes et charge de travail. Savoir communiquer, même si c’est de façon virtuelle, est essentiel. 

Hormis cela, il suffit juste d’avoir une bonne connexion internet en permanence.

Comment puis-je travailler en remote ?

Captude d'écran de remotive.io, site pour trouver un job en remote

Vous pouvez travailler en remote en tant qu’employé freelance, ou en contrat CDD/CDI. Pour chercher vous-même une entreprise de ce type, vous pouvez consulter la liste des entreprises en remote répertoriées sur remotive.

Maintenant que vous savez tout du 100% remote, il ne vous reste plus qu’à tester, si l’expérience vous tente bien sûr ! Vous verrez, bon nombre d’a priori que vous pourriez avoir au sujet du remote se révèleront faux. Certes, ce n’est pas pour tout le monde mais en tout cas, chez Fizzer, c’est comme ça que nous nous épanouissons et que nous créons vos cartes postales personnalisées