fbpx
lapin de paques dans un champ
Stories

Lapin de Pâques ou cloches, qui apporte les œufs de Pâques ?

Plus que deux semaines avant l’une des fêtes préférées des petits et grands : Pâques ! Cette tradition chrétienne associée à la joie et au renouveau fait chaque année le bonheur de millions de personnes… et aussi celui des vendeurs de chocolat. Vous qui allez sûrement cacher les œufs pour vos enfants qui attendent ce moment avec impatience, connaissez-vous vraiment le sens des traditions liées à Pâques ? Jésus, œufs, cloches, lapin de Pâques… tout se mélange un peu, tant les origines de cette fête sont ancestrales. C’est pourquoi Fizzer vous a concocté un petit topo sur la symbolique associée au dimanche préféré des français. 

Quelle est l’origine de Pâques ? 

Pâques est la fête la plus importante de la religion chrétienne, et ce devant Noël ! C’est à cette date qu’est commémorée la résurrection de Jésus, trois jours après sa crucifixion. Pâques tombe toujours un dimanche dont la date exacte est fixée selon un savant calcul impliquant les astres que l’on vous épargne ici. En France, le lundi qui suit le dimanche de Pâques est un jour férié. Si cette fête chrétienne puisant ses origines dans la célébration juive de Pessa’h est résolument religieuse, elle est par ailleurs étroitement liée à de nombreux symboles païens. Et c’est là que les œufs, et autres traditions chéries des enfants, rentrent en jeu ! 

Les cloches sur le chemin de Rome

La réponse à « qui apporte les œufs de Pâques » se trouve dans le pays où on la pose ! En France et en Italie, il est traditionnellement considéré que ce sont les cloches qui s’en chargent. Etrange, nous direz-vous, car on voit mal comment une cloche pourrait se déplacer et cacher des œufs en chocolat dans un jardin, mais les légendes sont souvent peu rationnelles… Mais sans chercher à comprendre la faisabilité de cette opération, on peut tout de même s’interroger sur ses origines. 

Pour les comprendre, il faut remonter au Moyen-Âge. A cette époque, le son des cloches rythmait la journée des villageois. Les cloches étaient alors silencieuses du Jeudi saint (commémorant la Cène) au dimanche de Pâques, pour symboliser le deuil lié à la mort de Jésus. On justifiait leur silence aux enfants en expliquant qu’elles étaient parties à Rome pour être bénies par le pape. Les cloches recommençaient ensuite à tintinnabuler dans la nuit du samedi au dimanche de Pâques pour célébrer et annoncer la résurrection du Christ. On disait alors aux enfants que celles-ci revenaient de Rome en semant œufs et friandises sur leur chemin ! 

L’œuf, symbole de la résurrection 

Mais d’ailleurs pourquoi l’œuf ? C’est le symbole par excellence qui témoigne de la continuité entre les origines païennes et religieuses de Pâques. En effet, l’œuf a toujours été le symbole de la vie, de la renaissance et de la germination, propres à la saison du printemps. Cette représentation de l’œuf date de bien avant l’arrivée des religions monothéistes. 

La religion chrétienne a ensuite conservé et assimilé cette symbolique associée l’œuf, parfaite allégorie de la résurrection de Jésus. Traditionnellement, les œufs étaient donc offerts pour marquer la fin du jeûne du Carême. Il était de coutume de les peindre en rouge pour symboliser le sang du Christ. Si, aujourd’hui, cette tradition se fait rare, beaucoup de familles continuent néanmoins à peindre des coquilles d’œufs pour décorer leur maison à Pâques. 

Quant au chocolat, son apparition dans la symbolique de Pâques est plus incertaine. Il semblerait que dès le 18ème siècle, on commence à vider les œufs pour les remplir de chocolat liquide et célébrer la fin du Carême. Mais il faut attendre les progrès industriels du 19ème siècle pour voir apparaître les œufs entièrement en chocolat !

Le lapin, symbole de fertilité 

On vous parlait un peu plus haut d’une des versions concernant la distribution des fameux œufs de Pâques, grâce aux cloches. Mais alors, quid du lapin ? C’est vers les pays germaniques et anglo-saxons qu’il faut se tourner pour comprendre la tradition païenne du lapin de Pâques. 

Depuis toujours, le lapin est associé à la fertilité et au retour du printemps. Dans les cultures germaniques et anglo-saxonnes, il serait l’animal sacré de la déesse de la fertilité, Eostre, célébrée à l’équinoxe de printemps. C’est d’ailleurs à son nom qu’on doit la traduction anglaise de Pâques, « Easter ». 

Une autre explication nous vient de l’Allemagne et d’une légende selon laquelle une mère n’avait pas assez d’argent pour se procurer des œufs en chocolat. Elle aurait alors peint et caché de simples œufs dans son jardin pour organiser une chasse pour ses enfants. Au moment où ces derniers seraient partis à la chasse aux œufs, ils auraient vu un lapin à proximité et pensé que c’était lui qui avait livré les œufs ! 

Tout comme les œufs, le lapin de pâques n’a pas été épargné par les fabricants de chocolat ! Un détournement contestable pour certains, mais pas pour les enfants qui en raffolent par-dessus tout. 

Et vous, comment fêtez-vous Pâques dans votre famille ? Plutôt team cloches ou team lapin de Pâques ? Peu importe la manière dont on la célèbre, Pâques est le symbole de réjouissances à travers le monde entier. Pourquoi ne pas en immortaliser les temps forts comme la décoration d’œufs, la chasse dans le jardin ou encore la fabrication de bouquets, et envoyer ces jolis souvenirs à vos proches via nos cartes postales personnalisées ? Parce qu’il n’y a Pâ-ques les chocolats qui comptent…