fbpx
groupe a un mariage laïque
Tips

Mariage laïque : comment organiser sa cérémonie ?

Le mariage, ça vous fait rêver ! Vous vous imaginez déjà en robe blanche, ou en costume, avancer solennellement dans un cadre somptueux, sous les regards émerveillés de vos proches… Oui mais, seul hic, vous et votre futur époux ne souhaitez pas de mariage religieux. Fort heureusement, les cérémonies en grande pompe ne sont pas l’apanage des mariages religieux, et mariage laïque ne doit pas forcément rimer avec mariage basique. Alors, comment organiser le plus beau jour de votre vie en toute laïcité ? Fizzer vous guide en huit étapes clefs. 

1. Qu’est-ce qu’un mariage laïque et comment se déroule la cérémonie ?

Qui a dit qu’il fallait forcément se jurer amour pour toujours devant Dieu ? En effet, pour beaucoup aujourd’hui, l’important est de le faire devant ses proches, et, avant tout, l’un pour l’autre. Le mariage laïque, qui nous vient tout droit des Etats-Unis, part de ce postulat. Bien sûr, il existe déjà le mariage civil pour remplir cette fonction. Mais celui-ci est avant tout une signature de papiers à la mairie, qui peut manquer cruellement de charme. Pour pallier à cela, le mariage laïque est une cérémonie non-officielle qui vient s’ajouter au mariage civil. Il recrée une partie des codes du mariage religieux, mais avec beaucoup plus de souplesse et de liberté. 

Question déroulé, pas d’obligation puisque le mariage laïque n’a rien d’officiel. Vous pouvez donc choisir d’inclure ou d’exclure certaines étapes, selon votre gré. Celles-ci comprennent entre autres : l’entrée des mariés, discours d’ouverture de l’officiant, lectures de textes par vos proches, rituel symbolique, échange de vœux et d’alliances,  baiser et sortie des mariés. Le tout bien évidemment suivi d’une grosse fiesta ! 

2. Comment choisir son maître de cérémonie ?

Le maître de cérémonie (ou officiant) sera votre équivalent laïque d’un prêtre, avec la touche « coach » en plus. Il sera donc en charge du déroulement impeccable de votre mariage laïque. Le choix de cette personne est donc crucial ! Et il vous revient de décider qui sera l’heureux élu. Cette personne peut faire partie de vos amis, de votre famille ou encore de vos collègues. L’important est qu’il vous connaisse bien, soit à l’aise avec les prises de parole en public, si possible extraverti et avec un bon sens de l’humour et enfin qu’il s’agisse d’une personne sérieuse. Autrement, vous pouvez aussi opter pour un officiant de cérémonie laïque professionnel

3. Comment choisir un lieu magique ?

L’Eglise vous tentait bien, avec ses vitraux, son architecture imposante, son caractère solennel et somptueux. Alors, comment recréer un environnement tout aussi magique dans une cérémonie laïque ? La première réponse est : un lieu qui vous ressemble. Puisque vous avez cartez libre, profitez-en pour trouver un endroit qui vous plaise, qui vous évoque des souvenirs communs ou des projets futurs. Mariage en plein air, au bord de la mer, sous la neige, sur le lieu de votre première rencontre, sur une péniche, sur une île… Faites parler votre créativité ! Attention néanmoins à demander les autorisations nécessaires s’il s’agit d’un lieu public. Pour les mariages en plein air, n’oubliez pas de prévoir un plan B en cas d’intempéries inopinées. Par exemple, si vous vous mariez dans un parc, prévoyez un chapiteau capable d’abriter l’ensemble des convives. 

4. Quelle tenue adopter pour vous et votre conjoint ? 

Encore un avantage de la cérémonie laïque : celle-ci est beaucoup moins formelle qu’un mariage religieux. Ou du moins, elle ne se doit pas de l’être. Les robes de princesses et les costumes trois-pièces, très peu pour vous ? Qu’à cela ne tienne ! Mesdames, pourquoi ne pas opter pour une robe courte, blanche ou non, ou encore pour un joli tailleur ou même une combinaison, particulièrement en vogue actuellement. Pour messieurs, si le costume trop élaboré vous met mal à l’aise, pourquoi ne pas opter pour un joli ensemble chino plus chemise ? Bien sûr, ce n’est pas parce que votre mariage est laïque que vous devez vous priver de sortir le grand jeu, si tel est votre souhait. N’hésitez donc pas à revêtir robe de mariée blanche avec voile et traîne ou costume ultra chic ! 

5. Comment écrire ses vœux de mariage ?

Les vœux de mariage sont une étape très fréquente aux Etats-Unis qui commence à s’importer dans les mariages français. Il s’agit de rédiger, pour chaque époux, un texte personnel résumant vos sentiments et engagements l’un envers l’autre. C’est un des temps forts, souvent très émouvant, du mariage laïque. Laissez-vous porter par votre amour et écrivez votre texte à l’aide d’anecdotes heureuses avec votre moitié, de citations ou encore d’extraits de poèmes. Si les vœux ne doivent théoriquement pas être dévoilés entre les époux avant le jour J, il est néanmoins possible d’en aborder les grandes lignes ou le style, pour éviter un éventuel décalage le jour du mariage. Enfin, soyez vous-même, il n’est pas nécessaire d’écrire un discours digne d’un scénario de Richard Curtis, si cela ne vous ressemble pas. 

6. Quel sera votre rituel ?

Point de rituel religieux pour votre mariage laïque. En revanche, vous pouvez tout à fait avoir votre propre rituel, inventé ou existant, pour amener une touche symbolique supplémentaire à votre grand jour. Il peut s’agir d’un lâcher de colombes, d’un feu d’artifice, d’un arbre à planter (que vous verrez ensuite grandir ensemble !) ou encore de se lier les poignets avec des rubans symboliques (amour, fidélité, confiance etc.). De nouveau, laissez libre cours à votre imagination. N’hésitez pas à créer un rituel personnel qui vous ressemble ou qui vous rappelle une passion commune. 

7. Conviez vos invités avec un faire-part personnalisé

A l’instar d’un mariage religieux, le mariage laïque s’annonce traditionnellement avec un faire-part. Rien de tel pour officialiser la date du grand jour auprès de vos proches. Le must du faire-part ? Un faire-part personnalisé à l’aide de vos plus belles photos ! Choisissez un modèle qui vous ressemble sur Fizzer : fleuri, pastel, minimaliste, abstrait… il y en a pour tous les goûts ! 

8. Notre meilleur conseil : écrivez un déroulé et faites une répétition !

Enfin, on ne saurait vous donner meilleur conseil que de bien vous préparer pour cette journée. Mariage laïque n’est en effet pas synonyme de mariage freestyle, bien au contraire. Puisque la cérémonie ne sera pas rythmée par des rites religieux, vous devrez faire preuve d’autant plus d’organisation pour qu’elle se déroule de manière fluide. L’idéal : vous faire un planning de mariage. Couchez sur le papier le déroulé de la cérémonie, étape par étape, pour être sûr que tout soit bien rodé. Et pour une organisation 100% béton, faites une répétition. On ne vous parle pas de rassembler tous les invités au préalable, comme à l’américaine, mais simplement de répéter l’enchaînement des étapes avec votre maître de cérémonie, votre futur époux et d’éventuels prestataires clefs du jour J (le lanceur de colombes par exemple !). 

Qui a dit que les mariages laïques n’étaient pas grandioses ? A vous d’organiser une journée inoubliable qui vous ressemble. Rituels, vœux, tenues… c’est vous qui choisissez. L’important c’est que cette journée soit comme vous l’aviez imaginée !