fbpx
Facade de Pétra en Jordanie
Carnet de voyage

Pétra en Jordanie, l’une des sept merveilles du monde moderne

Pétra est une merveille ancestrale située en Jordanie. Mais cette cité troglodyte, c’est-à-dire construite dans la roche, a une histoire bien particulière. D’abord plaque tournante du commerce au 6ème siècle avant notre ère, elle est ensuite oubliée puis redécouverte au 19ème siècle. Aujourd’hui, elle fascine les voyageurs au point d’avoir été élue l’une des 7 merveilles du monde moderne. Connaissez-vous son histoire ? Fizzer vous emmène à la découverte de la « cité vermeille, moitié vieille comme le temps », qui inspira ces si beaux vers au poète John William Burgon. 

La cité sur la route de l’encens et des épices

La grandeur passée de Pétra est en majeure partie due à son emplacement géographique dans le monde d’autrefois. La cité antique occupait en effet une place centrale sur la route de l’encens. Cette route commerciale reliait jadis l’Inde à l’Egypte et au Yémen. Depuis le Yémen, l’encens transitait par caravane jusqu’à Pétra, puis jusqu’à Gaza et Damas. 

Si la construction de Pétra débute autour du 8ème siècle avant notre ère, c’est à partir du 6ème siècle qu’elle connaît son véritable essor avec l’arrivée des Nabatéens. Ce peuple de marchands nomades d’Arabie vit en Pétra un potentiel faramineux. Ils la transformèrent en l’une des capitales majeures du commerce de produits rares de l’époque. Les caravaniers transportaient l’encens, mais aussi les épices, la myrrhe et la soie, à travers montagnes et déserts, jusqu’à la majestueuse Pétra. 

Les Nabatéens purent alors s’enrichir considérablement d’une part grâce à leur statut d’intermédiaires sur la route de l’encens, mais également car ils connaissaient les secrets de cette route hasardeuse. Ils concentrèrent toute leur énergie sur Pétra et y construisirent, vers le 1er siècle avant notre ère, de nombreux monuments plus somptueux les uns que les autres. Parmi eux, Al-Khazneh (le « trésor » en arabe) le célébrissime tombeau qu’on associe le plus souvent à la cité vermeille. 

Une cité longuement oubliée

Mais comme beaucoup de civilisations et de lieux, Pétra finit par sombrer dans l’oubli. C’est l’arrivée des Romains qui sonna le glas de la cité. Le royaume nabatéen, bien qu’initialement état vassal de l’Empire romain, finit par y être annexé et perdre son indépendance. 

C’est donc en l’an 2 de notre ère, suite à son incorporation à l’Empire romain, que l’ex- province nabatéenne se voit renommer Arabia Petraea, et que Petra (« pierre », du latin et du grec) en devient la capitale. Les Romains ouvrent alors les routes maritimes, déviant ainsi les flux commerciaux de Pétra, ce qui finira par mener la cité à sa perte. 

En 363, la cité vermeille est touchée par un violent séisme qui la détruit presque de moitié. Pétra, ayant déjà entamé son déclin, se vide alors peu à peu de ses habitants. Au 11ème siècle, elle sert de place forte aux croisés, jusqu’à ce qu’ils abandonnent de nouveau la cité à la fin des croisades. La ville est alors totalement désertée, excepté la présence de quelques bergers locaux. 

A la recherche de la source du Niger, il découvre Pétra

Heureusement pour l’humanité, Pétra n’était pas destinée à rester à jamais enfouie dans la pierre. C’est en 1812, des siècles après son déclin, qu’elle est finalement redécouverte par un explorateur suisse, Jean Louis Burckhardt.  

Cet explorateur et orientaliste passionné part initialement en expédition dans le but de découvrir la source du Niger. Pour ce faire, il s’installe au Moyen-Orient où il parfait sa connaissance de la langue et de la culture arabes. Pour mieux passer incognito, il se fait passer pour un marchand indien musulman et se fait appeler Ibrahim ibn Abdullah. 

Mais les pérégrinations de Burckhardt l’emmènent bien loin de la source du Niger. En 1812, il découvre une sublime façade sculptée à même la roche, au milieu d’une Pétra en ruines. La nouvelle se répand alors, d’abord aux européens du Levant, puis au monde entier. C’est le début d’une nouvelle ère de prospérité pour Pétra. 

Aujourd’hui, comment visiter Pétra en Jordanie ?

Grâce aux travaux minutieux d’historiens, d’archéologues et des populations locales, Pétra est aujourd’hui de nouveau en état d’être visitée. L’engouement pour la cité vermeille est d’autant plus grand, qu’elle fait partie depuis 2007 des 7 merveilles du monde moderne. Le site reste néanmoins reculé et demande un peu d’organisation pour la visite, notamment du fait de sa taille. Alors comment s’y rendre, et que voir une fois sur place ? 

Pour ce qui est de votre destination d’arrivée, tout dépend de l’itinéraire que vous avez choisi en Jordanie. Vous pouvez, par exemple, prendre un vol depuis la France pour la capitale, Amman. Depuis celle-ci, louez une voiture pour vous rendre jusqu’à Wadi Musa (la ville la plus proche de Pétra), en 3 heures environ.

Quels sont les tarifs pour la visiter ?

Question visite et tarif, le plus simple est d’acheter le Jordan Pass (environ 90€) qui comprend le visa pour la Jordanie, l’entrée au site de Pétra et dans plus de 40 sites (dont Jerash et  le désert de Wadi Rum). Car sur place, les trésors à découvrir sont nombreux et ne se réduisent pas au Khazneh, celui que vous avez vu sur toutes les photos de Pétra. Vous pourrez également vous émerveiller devant le Deir (le « monastère » en arabe), le Siq (le canyon menant à Pétra), les tombeaux royaux, l’église byzantine, la rue à colonnades, le théâtre romain, ou encore la « petite Pétra », la benjamine de la cité vermeille, située à quelques kilomètres de celle-ci, également classée au patrimoine de l’Unesco. 

Bien que Pétra soit l’attraction principale de la Jordanie, on vous recommande d’élargir votre visite aux autres beautés de la région. Que diriez-vous d’une nuit en camp bédouin au beau milieu du désert de Wadi Rum ? Ou bien d’un bain dans la Mer Morte ? 

Et la bonne nouvelle dans tout ça ? Vous pouvez désormais trouver sur Fizzer des cartes postales de Pétra, et plus généralement sur le thème de la Jordanie. Comme Claire, envoyez un sublime souvenir de la cité vermeille à vos proches qui ne resteront pas indifférents ! ✨