Top des expressions de grands-parents : photo de papi et mamie sur un banc.
Famille

Le top 8 des expressions de nos grands-parents

Les grands-parents sont des personnes très importantes dans notre vie. Emplis de qualités, ils savent nous apprendre des tas de choses et nous raconter de belles histoires. Mais quand même…ils ont de belles formules en réserve. Qu’on les considère comme des proverbes vieillots, des expressions obsolètes ou des dictons de grand-mère, il faut avouer que les expressions des vieux français sont pour le moins imagées et cocasses ! Transmettre, écouter, câliner, les grands-parents ont un rôle unique dans la vie de leurs enfants et petits-enfants. Mais disons-le, ils ont aussi un langage qui leur est propre. À travers ce top des expressions de nos grands-parents, Fizzer vous a préparé un condensé de ses phrases de grands-mères préférées.

1. « Dis-moi, je n’y comprends rien, comment on envoie des m&m’s déjà ? »

Cette phrase, vous l’avez sûrement entendue plus d’une fois lors de vos repas de famille ! En effet, comprendre les « internet » c’est quand même quelque chose de moins inné pour nos chers grands-parents. Soyez gentils, expliquez-leur comme fonctionne Monsieur Google. Mais surtout pour éviter à mamie des heures perdues à comprendre comment ça fonctionne d’envoyer des cartes postales en ligne, abonnez-la à la gazette familiale Fizzer. Ça vous évitera l’une de ses expressions préférées : « À mon époque on n’avait pas Internet et on était heureux quand même ! ».

2. « C’est pour la Saint-Glinglin ? »

Si vous entendez bon-papa ou bonne-maman prononcer cette phrase, cela signifie sûrement qu’on attend quelque chose de vous. Cette douce expression sera parfois accompagnée de « Tu reviendras me voir quand les poules auront des dents ! », alors surtout n’oubliez pas qu’une visite, un appel, ou même une petite carte postale photo leur fera toujours plaisir.

3. « Quand est-ce que tu t’arrêtes de grandir toi ? »

Celle-ci est l’une de leurs expressions fétiches : vous l’avez entendue mille et une fois quand vous étiez petit. En effet, comme la plupart des familles, vous ne voyiez pas vos grands parents tous les quatre matins. Il était difficile pour eux de vous voir grandir en un rien de temps, alors ils vous le faisaient savoir.

Pourtant, ce n’est pas parce que vous êtes adulte qu’ils arrêtent de vous le dire.

« – Non mais c’est pas possible tu as encore grandi ! » Et quand vous lui répondez que tout de même, vous avez 30 ans, il vous répond : « Ah, c’est moi qui ai rapetissé alors. Tu sais avec le temps, on se tasse ! ».

4. « Il fait frisquet ma mie, mets un chandail ! »

Vous aussi vous vous demandiez pourquoi mamie vous appelait « mamie” alors que c’était elle, la mamie ? C’est parce qu’en réalité, c’était plutôt « ma mie » (Aka amie, femme aimée) qu’il fallait comprendre. Quoiqu’il en soit, heureusement que nos chères grands-mères sont toujours là pour nous tricoter une petite laine pour survivre au grand froid de l’hiver. Ou pour nous dire de ne surtout pas oublier de porter un chandail. Remerciez-les parce que sans elles, c’est nez qui coule et éternuement assurés ! Mais c’est aussi un moyen pour elles de vous exprimer qu’elles vous aiment. 💖

5. « T’es tout maigre ! La peau sur les os ! »

Les mousses aux chocolats, les bonbons au miel et les biscuits pour le thé sont forcément les meilleurs puisqu’ils ont été préparés et offerts avec amour. Comment refuser de se servir une troisième fois de la poule-au-pot quand mamie juge qu’on est maigre comme un clou ? De toute manière, elle vous a déjà resservi avant d’avoir entendu votre réponse. Et puis surtout, votre grand-mère s’est mise aux fourneaux quatre heures avant votre arrivée, alors faites honneur à son plat ! En partant, acceptez son Tupperware de pot-au-feu, histoire de vous remplumer un peu. Votre mamie chérie s’imagine probablement que vous ne mangez rien quand vous êtes seuls et livrés à vous-même. 🍲

6. « Tu n’as pas froid comme ça ? Regarde comme tu es mal fagoté ! »

Alors qu’il fait 15 degrés et que vous sortez en pull et K-way, votre mamie vous attrape au vol et vous apporte une doudoune, une écharpe et des moufles (parfois même un chandail). À peine avez-vous réalisé ce qu’il vous arrivait que ces phrases vous parviennent. Car oui, il faut sortir couvert, sans oublier de mettre son tee-shirt dans le pantalon. Sinon attention, vous risquez d’attraper froid… 🧣

7. « Tu viens avec moi faire les commissions ? »

Ni une, ni deux, vous voilà parti dans la voiture de papi et mamie pour aller faire les courses au supermarché du coin. Bercé par les drôles d’expressions de vos grands-parents, vous n’y faites même plus attention et déambulez dans les rayons avec votre chariot plein de commissions. 🛒 Quand vous dites à vos grands-parents que maintenant on dit plutôt « faire les courses » ils vous répondent en haussant les épaules : « Je m’en moque comme de ma première chemise. »

8. « L’essentiel, c’est que les pieds touchent par terre. »

Et pour terminer ce top des expressions de nos grands-parents, voici la phrase qui vous a sans doute beaucoup fait rire. C’est la réponse favorite de papi lorsque vous vous plaignez d’être trop grand, trop petit, trop ceci ou trop cela. Pourquoi se vouloir autrement ? Après tout, vous êtes très bien comme vous êtes. 💙

💌

Maintenant que notre liste est terminée, nous espérons que ces phrases fétiches vous ont rappelé de doux souvenirs passés avec eux. Et surtout : n’attendez pas la semaine des quatre jeudi pour leur donner des nouvelles ! 👵🏻👴🏼