Partir en vacances en septembre
Tops

5 bonnes raisons de partir en vacances en septembre

20 août 2019

Et non, les vacances d’été ne sont pas le monopole des juilletistes et aoûtiens ! Certain·e·s vacancier·e·s font le choix de partir un peu plus tard que les autres, au mois de septembre. De nombreuses raisons motivent ce choix et l’on ne peut que les encourager. En effet, imaginez-vous l’état de certaines villes si tout le monde s’y rendait au même moment. Si vous hésitiez encore quant au moment propice pour votre prochain départ, voilà cinq bonnes raisons de partir en vacances en septembre qui vous feront peut-être changer d’avis ! 

1. Vos collègues reviennent, vous partez 

Vos collègues reviennent, après avoir chanté tout l’été, pas du tout préparé·e·s pour le tourbillon de la rentrée. Vous en revanche, tel·le une petite fourmi, vous avez travaillé dur pendant deux mois. Vous avez consciencieusement déblayé le chemin pour la rentrée en mettant à profit ces longues heures chaudes où le bureau était quasi vide. On vous avait dit que ce dur labeur finirait par payer. Vous pouvez désormais partir, la conscience totalement tranquille, loin du brouhaha du retour de vacances. C’est ce qu’on appelle savoir s’éclipser au bon moment !

Mais tout de même, vous êtes un·e bon·ne gars/fille et vous n’allez pas pour autant délaisser vos collègues qui croulent sous la paperasse accumulée en leur absence. Ayez une petite pensée pour eux et envoyez-leur une carte postale personnalisée au bureau. Ça fait toujours plus plaisir qu’une énième facture ou une relance de la part d’un client. 

2. Les touristes partent, vous arrivez 

Dites bye bye aux hôtels surbookés et bonjour à la chambre de vos rêves ! Partir en vacances en septembre signifie que les hôtels ont beaucoup plus de disponibilités que le reste de l’été. Vous arrivez, si persuadé·e du fait que ce séjour va se dérouler sans stress, que vous respirez la confiance en vous. A tel point que l’hôtel fait des pieds et des mains pour vous obtenir la meilleure chambre, avec vue sur la mer, lit king size et petit déjeuner servi au lit. Elle est pas belle la vie ?

Et ce n’est pas tout, les routes sont vides, zéro embouteillage en vue ; vous sillonnez la France avec le vent en poupe. Les musées, eux aussi, sont déserts ; vous pouvez enfin passer une heure entière devant votre tableau préféré sans être assailli·e par une horde de touristes. C’est presque comme si le monde vous réservait ses meilleures surprises pour vous récompenser de votre patience. Quelle aubaine !

3. Les tarifs baissent, votre compte bancaire reprend vie

Les vacances en septembre riment avec économies ! Pourquoi payer plein pot lorsqu’on peut bénéficier de tarifs défiant toute concurrence, et ce, à peine quelques semaines plus tard que les autres ? La saison touristique est finie, vous allez donc pouvoir vous offrir des vacances au prix qu’elles valent vraiment. Par ici les économies !

De plus, comme vous avez eu largement le temps de vous pencher sur la question au bureau cet été, vous avez déjà réservé vos billets depuis looongtemps. Du coup, votre compte bancaire a largement eu le temps de s’en remettre. Vous êtes regonflé·e à bloc, prêt·e à faire flamber la carte bleue. Bon pas trop quand même, sinon votre compte bancaire fera de nouveau la tronche.

Vous n’avez pas réservé vos billets à l’avance ? Qu’à cela ne tienne ! Partir à la dernière minute peut s’avérer très économique. Les compagnies aériennes et les hôteliers tendent alors à brader leurs prix car ils cherchent à combler les places vides. Décidément, la chance vous sourit quoi que vous fassiez !

4. Le soleil est là, votre bronzage s’en réjouit

Tout le monde autour de vous est parti en vacances pendant la canicule et a sué sang et eau tout l’été. Vous en revanche, vous avez eu la bonne idée d’attendre septembre. Et qui dit septembre, dit été indien. L’incertitude du temps en juillet et en août ne vaut pas la tranquillité quasi assurée de septembre. A vous le soleil doux, les brises légères, les températures tolérables. Votre bronzage s’annonce uniforme, pas comme le teint de homard dont vous auriez probablement écopé si vous vous étiez rendu·e en vacances en plein mois de juillet. 

Et ce n’est pas tout, les plages de rêve se vident progressivement. Vous allez pouvoir vous la couler douce sans que personne ne vienne se coller à votre serviette ou éclabousser toutes vos affaires. A vous la tran-quil-li-té. 

5. Les villes et villages se vident, les habitants retrouvent le sourire

En juillet et en août, les villes et lieux touristiques ont été envahis par des touristes du monde entier (une petite pensée pour les parisiens en juillet !). Imaginez leur stress quand ils voient débarquer tout ce monde. Pour les locaux, l’été signifie souvent la fin du calme et du charme habituel de leur ville. Oui mais en septembre, c’est-à-dire pile-poile pour votre arrivée, la vie reprend son cours. C’est alors l’occasion de découvrir le quotidien des habitants et la véritable atmosphère de la ville. Fondez-vous dans la masse et profitez d’une expérience authentique, tel·le un·e local·e, 100% incognito. 

Alors, toujours indécis·e quant à votre départ ? N’hésitez plus et partez dans la sérénité la plus totale au mois de septembre. Vous en reviendrez totalement ressourcé·e et d’attaque pour le travail, échappant ainsi à la folie de la rentrée. Et pour la team « vacances en septembre », hip hip hip, hourra !