fbpx
Tops

10 souvenirs qui nous rappellent les vacances au ski

Si l’hiver rime souvent avec temps maussade, grises mines et températures de l’ère glaciaire, son arrivée n’est pourtant pas toujours vue d’un mauvais œil. En effet, pour d’autres, le mot « hiver » est souvent accolé au mot « sport », et cela signifie : l’ouverture de la saison de ski ! Si l’engouement pour cette activité est tel, c’est que le ski n’est pas que le simple fait de glisser sur la neige en combi moche. C’est un ensemble de petits plaisirs qui en font une véritable religion. Alors, quels sont ces moments cultes qui nous rappellent les vacances au ski avec tant de tendresse ? Fizzer revient sur 10 souvenirs communs à la majorité des Français·e·s qui aiment la glisse (presque) autant que le vin. 

1. La déco des apparts : bois, tissus à carreaux, marmottes

Des vacances au ski sans l’ambiance chalet kitsch ne sont pas des vacances au ski complètes. Car ce qu’on aime dans les sports d’hiver, c’est tout le package qui va avec ; et qui dit package, dit déco. Pas toujours du meilleur goût, ni à la pointe de la modernité, la déco du ski est inimitable et c’est pour cela qu’on l’adore. Mobilier intégral en bois, portes et volets ajourés de petits cœurs, tissus à carreaux, vieux skis suspendus ou encore marmottes à gogo : c’est ainsi que doit, et devrait toujours, être décoré tout logement d’altitude qui se respecte ! 

2. Les files de Pious Pious qui zigzaguent

Ah ce qu’il·elle·s sont mignon·ne·s ces Pious Pious qui serpentent sur la neige en file indienne. On les voit suivre assidûment leur moniteur·trice de l’ESF, telle une rangée de poussins derrière leur maman. Et on ne peut que s’attendrir devant ces petites bouilles emmitouflées dans leurs doudounes qui nous rappellent tendrement nos propres débuts sur la neige, où on faisait moyennement les fier·e·s.   

3. Les traces de bronzage post sport d’hiver

Les vacances au ski c’est du bonheur sur le moment mais aussi des conséquences a posteriori. Hormis le blues post-montagne, on échappe rarement au célèbre bronzage des sports d’hiver. Vous le connaissez bien, l’immanquable coup de soleil du nez allant du brun au rouge cramoisi, accompagné de son éternelle trace de lunettes blanche ! En tout cas, il ne vous épargnera jamais la traditionnelle et pertinente remarque des collègues au retour au bureau : « tiens, t’es allé·e au ski toi ! ». Le bronzage post sport d’hiver n’est autre que la variation hivernale du classique bronzage d’été

4. Les gamelles au tire-fesses

A la montagne, mieux vaut avoir le sens de l’autodérision. Même les excellent·e·s skieur·se·s n’échappent pas aux nombreuses situations ridicules que celle-ci nous réserve. Parmi elles, s’il en est une qu’on affectionne particulièrement c’est la chute à téléski. Il faut dire que s’agripper à une perche en métal pour gravir une pente avec un indice particulièrement élevé est une pratique qui appelle la gamelle. Si on redoute le moment avant qu’il arrive, on se paye souvent un sacré fou rire une fois qu’il est passé. A tester pour les intrépides du tire-fesses : le jeu du planter de bâton. Plantez votre bâton dans la neige à un endroit accessible depuis la perche et laissez votre ami·e le récupérer derrière vous. Un jeu simple en apparence mais bien plus ardu qu’il n’en a l’air… Attention, Fizzer décline toute responsabilité en cas de perte de bâtons. 

5. Les soirées en PLS après une raclette ou fondue

L’un des attraits-phares des vacances au ski, et ça personne ne peut le nier, c’est la bouffe ! Ce serait quand même trop bête d’aller aussi loin sans goûter les délicieuses spécialités montagnardes du coin. En plus, comme on brûle l’essentiel des calories à ski, ça compte pas, hein ? Au programme de cette orgie calorique on retrouve un menu extrêmement équilibré à base de fromage (beaucoup de fromage), de féculents (patates, crozets…) ou encore de charcuterie locale comme la viande des grisons ou les diots.  Le must restant bien évidemment les dîners raclette ou fondue, suivis d’un retour au chalet avec ambiance jeu de plateau et comatage en perspective. Si toutes ces cases sont cochées, vous savez que vous avez parfaitement réussi votre soirée. 

6. Les crises de rire devant tou·te·s ces skieur·se·s

L’un des passe-temps favori·e·s de nombre d’entre nous lorsque nous sommes à la montagne consiste à passer en revue les tenues des skieur·se·s. Faut dire que certain·e·s l’ont bien cherché… oui, surtout vous,  le monsieur qui skie en grenouillère pingouin ! 

7. Les bons chocolats chauds réconfortants en fin de journée

Après l’effort, le réconfort ; c’est bien connu. Rien de tel qu’une bonne tasse de chocolat chaud pour s’affaler dans le canapé après une rude journée où l’on a failli se faire renverser par un·e snowboardeur·se à trois reprises, oublié de descendre du télésiège ou pire, perdu son ski. Dans ce cas, on préconise carrément de passer au remède supérieur : le vin chaud ou le génépi. 

8. Les réveils avec vue sur les montagnes

Quand vous ouvrez les volets (oui oui, ceux avec des petits trous en forme de cœur) le matin et qu’un ciel radieux domine les montagnes fraîchement enneigées, vous savez que ça va être une très, très bonne journée. Une fois sorti·e·s du chalet, tout le monde se sourit sur les pistes et commente avec enthousiasme la qualité de la neige, façon expert·e météorologique. Rien que pour cette vue sur les montagnes, vous avez déjà envie d’y être. 

9. Les premiers cours et les gamelles

Au ski, même les plus expert·e·s qui fendent l’air d’une godille magistrale connaissent leurs moments de faiblesse. Personne n’est jamais à l’abri d’une gamelle, plus ou moins spectaculaire, et ça, la montagne l’a prouvé à maintes reprises. Le tout, c’est de savoir en rire, si la chute n’est pas grave bien entendu. Quant aux débutant·e·s, ayez foi, vous dépasserez le stade du chasse-neige un jour, on vous le promet !

10. Les courbatures, ou le moment où l’on se dit “j’aurais dû faire du sport”

Si chacun·e d’entre nous s’improvise champion olympique des sports d’hiver dès qu’il·elle arrive à la montagne, la vérité finit souvent par nous rattraper. C’est-à-dire que, si vous n’êtes pas sportif·ve le reste de l’année, il y a fort à parier que vous ne serez pas indemnes de sacrées courbatures après une semaine de ski. Mais finalement ça aussi ça fait partie des bons souvenirs. Nos muscles endoloris nous rappellent avec nostalgie notre merveilleux séjour au ski !

En plus de ces souvenirs classiques, plus ou moins communs à tou·te·s, s’ajoute la multitude de souvenirs personnels qui font qu’on a envie de revenir à la montagne tous les ans. Une destination idéale pour envoyer à ses proches des cartes postales avec les meilleures photos et anecdotes du séjour ! ❄