fbpx
Carte postale personnalisée Fizzer avec photo
Tips

Comment bien écrire une carte postale en 10 étapes ?

Ahhh cette bonne vieille carte postale 10×15 cm ! Pour certain·e·s c’est presque une religion, un rite obligatoire qu’on fait consciencieusement à chaque départ en vacances. Pour d’autres, c’est une tradition un peu obsolète qui a été remplacée par les mails et les textos. Une chose est sûre, la bonne vieille carte postale fait toujours plaisir à recevoir, c’est prouvé ! Mais connaissez-vous vraiment toutes les règles qui permettent de bien écrire une carte postale ? Chez Fizzer, on lui a redonné un petit coup de peps en vous permettant de la  personnaliser. Et comme on aime les choses bien faites, on vous rappelle les bases pour écrire une carte postale dans les règles de l’art ! 

1. Ecrire la date en haut à droite

Cette étape est souvent omise, mais la date est pourtant un élément non-négligeable de la carte postale. Elle permet à votre lecteur·trice de remettre votre récit en contexte. Mais elle est également utile pour dater la carte postale si on la retrouve des années après. En effet, le cachet de la poste est souvent peu lisible et ne permet donc pas d’identifier la date. De plus, il se peut que la carte ait été écrite à un moment donné mais postée bien plus tard.

2. Formule d’appel

Pour ne pas commencer votre carte tel un cheveu sur la soupe, il vous faudra commencer par une formule d’appel. La carte postale étant la version informelle de la lettre, point de « Madame, Monsieur » ici. Selon votre degré de proximité avec la personne, optez plutôt pour un « (Mon·ma) Cher·e [prénom] » ou encore « Mon·ma [prénom] adoré·e ». Pour un ton encore plus léger, choisissez un simple « Coucou », « Salut », « Bonjour » ou encore « Hello », suivi, ou non, du prénom du·de la destinataire.

3. Demander des nouvelles

Oui, vous êtes en vacances dans un endroit tip top et avez plein de choses à raconter. Mais, par politesse, ne commencez pas tout de suite par parler de vous. Demandez d’abord des nouvelles de votre destinataire. « Comment vas-tu ? », « Comment ça va ? » ou encore « J’espère que tu vas bien ». Certes, cette question n’aura pas de réponse immédiate mais elle indique que vous vous souciez de la personne.

4. Dire où vous êtes

L’endroit d’où vous écrivez est l’information principale de votre carte postale. D’ailleurs, si vous l’écrivez, c’est pour prendre des nouvelles mais aussi pour raconter votre expérience dans une nouvelle destination. Même si le nom de l’endroit où vous séjournez est déjà indiqué sur la carte postale, n’hésitez pas à donner des précisions. Cela permet au·à la destinataire de s’immerger encore plus dans votre voyage. Par exemple : « Je suis actuellement au Rajasthan, un état qui se trouve au nord-ouest de l’Inde, à la frontière avec le Pakistan ». Tout le monde n’est pas un expert en géographie, alors mieux vaut donner un maximum de précisions !

5. Parler de la météo

Parler de la pluie et du beau temps, c’est un peu le genre de chose plan-plan qu’on fait à la machine à café au bureau, nous direz-vous. Pourtant c’est une coutume qui va main dans la main avec l’écriture de carte postale, même si on ne sait pas bien pourquoi. Peut-être est-ce de nouveau pour aider le·la destinataire à mieux imaginer votre situation ? Ou peut-être est-ce juste une façon de lancer la conversation ? Quoi qu’il en soit, n’hésitez donc pas à caser un petit « Ici, il fait un grand soleil » ou même « Il pleut des cordes » ; personne ne trouvera ça bizarre, bien au contraire.

6. Décrire vos activités

Après votre emplacement, votre activité est le deuxième élément majeur de la carte postale. Vos proches ont envie de savoir comment se déroulent vos vacances. Alors racontez-leur les temps forts de votre séjour (en même temps, vous n’avez que quelques lignes donc mieux vaut se contenter des grandes lignes). Les monuments que vous avez vus, les activités sportives que vous avez testées, ce que vous avez mangé… bref, ce qui vous a vraiment fait plaisir dans ce voyage ! 

7. Donner votre avis

Vous écrivez à vos proches alors s’il y a bien un endroit où vous pouvez donner votre avis, c’est ici. Ne tarissez pas d’éloges à l’égard de cette ville que vous avez adorée ou à, l’inverse, n’hésitez pas à exprimer votre déception face à tel ou tel aspect de votre séjour. Par exemple : « J’ai adoré Tokyo mais j’ai été déçu·e car j’imaginais que les Japonais·e·s mangeaient plus de sushis que ça ! ».

8. Formule de congés

Eh oui, après quelques lignes seulement, c’est déjà fini ! La carte postale a l’avantage d’être concise mais, parfois, elle l’est presque trop pour raconter tout ce qu’on a à dire. Il est donc temps de « prendre congés » de votre destinataire. De nouveau, point de formalités excessives. Gardez les « Je vous prie, Madame, Monsieur, d’accepter blablabla » pour les lettres de motivations. Ici, on choisira plutôt un « tendrement », « affectueusement » ou « bien à toi » pour un·e proche. Ou encore « A très vite », « gros bisous », « grosses bises », « je t’embrasse bien fort ». 

9. Signature à droite

Curieusement, beaucoup tendent à l’oublier ! Certes, il est rigolo de recevoir une carte postale anonyme et de réfléchir, en déchiffrant l’écriture, à l’identité de ce·tte correspondant·e mystère… Mais tout de même, il est de coutume de signer sa carte postale, et ce, en bas à droite, sous votre texte. On ne vous parle pas d’une signature administrative illisible, mais de votre prénom, accompagné ou non d’un déterminant possessif. Exemple : « Ton petit Paul », « Ta Julie ». 

10. Adresse complète 

Vous savez, ces lignes et ces petits carrés situés dans la partie droite de votre carte postale ? Elles ont un but bien précis ! C’est l’emplacement de l’adresse de votre destinataire, sans quoi votre carte n’arrivera pas à bon port. Ecrivez l’adresse avec le plus de détails possible, en allant du plus particulier au plus générique. C’est-à-dire, d’abord la personne, le numéro et la rue (puis le bâtiment ou le nom de la maison, s’il y en a un), le code postal avec la ville en regard et enfin le pays, si vous êtes à l’étranger. N’oubliez pas que, si c’est le cas, il convient d’écrire le pays de destination dans la langue du pays d’où vous êtes ; histoire que les postier·e·s locaux puissent s’y retrouver ! Par exemple :

Evelyne Dupuis
28, avenue des Mûriers 
Bâtiment C
75020 Paris
FRANKRIJK                                              
(si vous écrivez depuis les Pays-Bas, par exemple)

Vous avez désormais toutes les clefs pour envoyer de superbes cartes postales de vacances avec Fizzer. Notre app est disponible sur le web, Android et iOS et vous permet d’envoyer des cartes dans le monde entier, personnalisées avec vos propres photos et protégées sous enveloppe. Ecrire une carte postale n’a jamais été aussi simple !