fbpx
itineraire de 2 semaines pour un voyage au Rajasthan en Inde
Carnet de voyage

Quel itinéraire pour un voyage de 2 semaines en Inde ?

Ah l’Inde, cette terre ancestrale aux mille facettes et au milliard d’habitant·e·s ! Voilà un pays qui a le don de fasciner par sa pluralité, tant du point de vue linguistique, que religieux ou culturel, mais également par sa dimension spirituelle. Si, ces dernières années, certains problèmes comme l’insécurité ou la pollution ont fait pâtir le tourisme en Inde, celle-ci n’en reste pas moins une destination de voyage qui fait rêver. Mais, à l’image de sa culture, le territoire de l’Inde est si vaste qu’il est difficile de savoir par où commencer sa visite. Pour une plongée au cœur de ce pays si mystérieux, rendez-vous au Rajasthan. Signifiant littéralement le « pays des rois », cet état du nord-ouest de l’Inde, situé à la frontière avec le Pakistan, concentre en lui seul parmi les plus beaux trésors du pays.

New Delhi

Le plus simple pour visiter le Rajasthan est de prendre New Delhi, la capitale de l’Inde, pour point de départ. Vous trouverez facilement des vols aux alentours de 600€ pour la rejoindre depuis la France. 

Si New Delhi est très polluée et manque un peu de charme, on pourra néanmoins consacrer une journée entière à sa visite. Passage obligé par Lal Qila (le Fort rouge) et Jama Masjid, la plus grande mosquée de l’Inde ! Ne manquez pas non plus lors de ce voyage en Inde, la tombe de Humayun, ce « mini Taj Mahal », qui fut la première tombe-jardin du sous-continent indien. 

Une fois votre visite terminée, rendez-vous à Bikaner pour commencer votre périple au Rajasthan !

Jama Masjid plus grande mosquee d'Inde

Bikaner

Bikaner, la « ville rouge » est une ville dynamique où il fait bon se balader entre les vaches et les charmants étals de légumes aux couleurs éclatantes. En revanche, vous n’échapperez pas à la circulation indienne plus que chaotique ! Pour ne pas avoir à slalomer entre les scooters à pied, optez pour une visite à bord des célèbres tuk-tuks. 

Le fort de Junagarh est le monument-phare de la ville. A l’intérieur de cette cité-forteresse, vous pourrez admirer cours, palais, temples ainsi qu’un musée dédié aux armes. Une fois votre bain de culture pris, accordez-vous une petite pause goûter bien méritée dans un des bouis-bouis de la ville. Demandez à déguster les jalebis, de délicieuses pâtisseries indiennes à base de farine et de miel, équivalentes des zlabias maghrébines. 

Question logement, offrez-vous une expérience royale au Lallgarh Palace. Cet ancien palais de maharajahs a été, comme beaucoup après l’Indépendance de l’Inde, reconverti en complexe hôtelier de luxe. Elaboré dans un style mélangeant architecture rajpoute et moghole avec décoration coloniale, ce palace pourra difficilement vous laisser indifférent·e. Ses touches désuètes, comme son bar à l’ancienne, et son personnel très avenant lui confèrent un charme total.

Bikaner ville rouge a decouvrir lors dun voyage en Inde

Jaisalmer

Après votre étape à Bikaner, votre voyage en Inde se poursuit à Jaisalmer, la « cité dorée ». Cette ville, pourtant méconnue des occidentaux·les est peut-être l’une des plus enchanteresses du Rajasthan. Elle se divise entre une partie basse et une partie haute dont les atmosphères sont tout à fait distinctes. La première, plus tumultueuse, se caractérise par son bazar et ses havelis (maisons de maître finement décorées ou sculptées). La deuxième, par sa majestueuse citadelle surplombant le reste de la ville. 

On y pénètre ébloui·e par ses ruelles couleur d’or, tandis que le spectacle s’agrandit au fur et à mesure qu’on la gravit. Cette ville-musée est encore habitée par toute une partie de la population ; on peut admirer leurs demeures hautes en couleur tout en déambulant entre les étals et les temples jaïns. Pour une expérience inimitable, passez une nuit dans le fort au Desert Boys Guest House, où les femmes sont aussi bienvenues que les hommes ! Ce mini hôtel enclavé dans la citadelle ne contient que trois chambres, où l’on se faufile par un enchevêtrement improbable d’escaliers et de couloirs, mais qui n’en sont pas moins ravissantes et tout confort. A défaut d’y séjourner, on pourra simplement siroter un chaï sur la terrasse de l’hôtel, avec une vue imprenable sur la ville. 

Enfin, si vous le pouvez, faites un crochet pour contempler le lac Gadi Sagar, situé aux abords de la ville, et ses gracieuses constructions à moitié immergées.

Le désert du Thar 

De Jaisalmer, prenez la route qui mène vers le désert du Thar, situé à la frontière entre l’Inde et le Pakistan. Il marquera une étape naturelle, bienvenue dans votre voyage en Inde après le tumulte des klaxons de la ville.  

C’est l’endroit idéal pour effectuer une promenade à dos de dromadaire. Les chameliers locaux sont adorables et vous emmèneront à la découverte du désert. Si vous effectuez la promenade au coucher du soleil, vous pourrez vous laisser bercer par les reflets roses sur les dunes. Certaines compagnies de tours proposent également des dîners dans le désert où vous pourrez manger des spécialités tandoori (préparées dans un four en terre cuite) et du naan fait sur place. Le tout au clair de lune devant un spectacle de danse et chants locaux !

Enfin, ce n’est pas parce vous êtes au beau milieu du désert qu’il n’y aura pas d’endroit où dormir ! Le Mirvana Nature Resort est un exemple de campement tout confort, situé au beau milieu de nulle part. On peut y dormir dans de grandes tentes joliment décorées avec salle de bain privative. Le must : la piscine et le spa où on ne dit pas non à un massage ayurvédique. 

Dromadaire desert du Thar Inde

Jodhpur

Les Indien·ne·s aiment surnommer leurs villes en fonction des couleurs qui les dominent ; Jodhpur en est le meilleur exemple. La « ville bleue », composée d’une myriade de maisons bleu pastel, vaut largement le détour. 

Cette étendue d’azur est surplombée, à 125 mètres d’altitude, par la colossale forteresse de Mehrangarh datant du 16ème siècle. Ce lieu très populaire auprès des touristes, aussi bien occidentaux qu’orientaux, se parcourt en environ 1h30 avec un audio-guide riche en informations. Le fort abrite de nombreuses cours et salles où l’on peut admirer notamment une belle collection de howdahs (palanquin porté par des éléphants) et un panorama vertigineux de Jodhpur.

Ranakpur

Sur votre route pour rejoindre Udaipur, un arrêt à Ranakpur s’impose. L’intérêt principal de la ville réside dans son magnifique temple jaïn, l’un des plus beaux de toute l’Inde. La route de montagne qui y mène est vertigineuse mais le jeu en vaut largement la chandelle.

Le jaïnisme est une religion minoritaire en Inde, contemporaine du bouddhisme, dont le but est d’atteindre le moksha, ou la libération finale de l’âme. Les jaïns prônent également le respect de toute vie animale, qu’il s’agisse d’un mammifère comme d’un moucheron. Le temple jaïn de Ranakpur est une merveille architecturale où l’on entre pieds nus et s’émerveille en silence de la géométrie parfaite des lieux et du marbre blanc sculpté qui les compose.

Dome du temple Jain de Ranakpur

Udaipur 

Udaipur, bien que réputée pour être l’une des villes les plus romantiques de l’Inde, fait essentiellement chavirer les cœurs grâce à son lac. Un tour en bateau vous permettra de voir de près le Lake Palace, un ancien palais reconverti en hôtel ultra luxueux qui semble flotter sur l’eau. Marquez également l’arrêt sur l’îlot de Jag Mandir où vous pourrez, selon votre envie, vous restaurer ou simplement vous promener entre les ravissantes allées. 

Bien sûr, on ne partira pas d’Udaipur sans avoir visité le somptueux City Palace, où vivent encore les propriétaires. Ce palais-musée propose de très belles collections de peintures miniatures et de céramiques.

Ville Udaipur Inde

Jaipur

Après la « ville rouge », la « ville dorée » et la « ville bleue », bienvenue à la « ville rose » ! Non il ne s’agit pas de Toulouse mais de Jaipur, capitale du Rajasthan. Statut qui se ressent notamment dans l’effervescence permanente de la ville. 

Jaipur doit son surnom de ville rose en partie au City Palace, palais de Maharajah et musée, et au Palais des Vents. Ce dernier, a un nom quelque peu trompeur, puisqu’il ne s’agit pas d’un palais mais seulement d’une façade, néanmoins très belle. Ses 953 fenêtres permettaient aux dames de voir au dehors sans être vues. 

La ville est aussi réputée pour l’imposant fort d’Amber et son labyrinthe de cours et de salles, qui se visite cependant assez rapidement.

Agra

Si le nom d’Agra ne vous évoque rien de prime abord, c’est normal… la vedette lui a entièrement été volée par le Taj Mahal ! Eh oui, on vous a gardé le meilleur pour la fin. Couronnez votre séjour en beauté en terminant par la visite du plus célèbre mausolée du monde, joyau de l’architecture indo-islamique. Surveillez bien la météo la veille de votre visite, quitte à la reporter d’un jour en cas de brume. Bien que la splendeur du Taj brille à travers les nuages, on l’admirera encore mieux au soleil.

Taj Mahal facade et plan deau

Vous rentrerez probablement épuisé·e mais heureux·se de ce voyage en Inde, la tête pleine d’émotions et les valises remplies de souvenirs. Pour donner à vos proches un aperçu des sublimes couleurs du Rajasthan, envoyez-leur vos plus belles photos par carte postale avec le récit de vos folles aventures ! Pour illustrer votre voyage, Fizzer a illustré une catégorie de cartes Inde.