fbpx
Taj Mahal en Inde
Stories

Le Taj Mahal, un joyau architectural construit par amour

A l’approche de la Saint-Valentin, Fizzer s’est replongé dans les plus belles histoires d’amour qui soient. Parmi elles, il en est une qui traverse les siècles et fascine toujours autant. Bien que le monument concerné soit le plus visité d’Inde avec 4 millions de touristes par an, son histoire, elle, reste plutôt méconnue. Saviez-vous que le Taj Mahal était un mausolée, et non un palais, fruit d’une grande histoire d’amour ? Fizzer vous replonge dans l’épopée du monument le plus célèbre de toute l’Inde. 

Il était une fois Shah Jahan 

Faisons un très grand bond dans le passé jusqu’au 17ème siècle, en Inde. A l’époque, le pays est sous la domination de l’empire Moghol, qui constitue l’apogée de l’expansion musulmane en Inde. Shah Jahan en est le cinquième empereur ; il reste au pouvoir de 1628 à 1658. Son nom signifie « roi du monde », rien que ça. Pas étonnant, qu’il ait eu de sacrées ambitions ! Il est particulièrement renommé pour ses réalisations architecturales, largement à la hauteur de son nom. L’architecture moghole atteint d’ailleurs son paroxysme pendant le règne de Shah Jahan. Il est, à cette période, le commanditaire de plusieurs somptueux monuments dont le célébrissime Taj Mahal. 

L’histoire d’amour de Shah Jahan et Mumtaz Mahal

Shah Jahan est un amoureux de l’architecture mais avant cela un amoureux tout court. Et comme beaucoup d’hommes, il a sa muse, qui lui inspire les plus belles créations. En 1607, il se fiance à Arjumand Banu Begam dont il est amoureux depuis l’adolescence ; ils se marient 5 ans plus tard. Arjumand Banu Begam est plus connue sous le nom de Mumtaz Mahal, qui signifie « la merveille du palais » en persan et en ourdou. Il faut dire qu’avec des noms pareils, Mumtaz Mahal et Shah Jahan ont un avenir plutôt radieux devant eux ! D’ailleurs, son nom, Mumtaz Mahal ne l’a pas volé ; elle est louée par tou·te·s pour sa très grande beauté. 

Bien que les mariages arrangés soient de rigueur à l’époque, Shah Jahan et Mumtaz Mahal ont la chance de connaître un mariage exceptionnellement heureux. Ils ont ensemble 14 enfants. Le couple est également très complice sur le plan politique puisque Mumtaz Mahal conseille régulièrement son mari qui a une grande confiance en elle. 

Malheureusement, en 1631, Mumtaz Mahal s’éteint. Elle meurt en donnant naissance au quatorzième enfant de Shah Jahan. Celui-ci est alors plongé dans un chagrin immense qu’il ne peut réprimer, mais il va sublimer cette tristesse en une prouesse artistique jamais égalée. 

Une œuvre d’art édifiée à la hauteur de l’amour d’un souverain

Shah Jahan, fervent amateur d’architecture, commande pendant son règne de nombreux monuments qui participent à sa renommée. Parmi eux, le Fort rouge de Delhi, un gigantesque fort de grès rouge que Shah Jahan a, en grande partie, construit. A l’intérieur, se trouvent plusieurs bâtiments dont des mosquées et palais impériaux. 

Toujours en grès rouge, Shah Jahan fait également édifier la Jama Masjid à Delhi. C’est la plus grande mosquée d’Inde. Preuve encore, s’il en faut, que Shah Jahan ne faisait pas les choses à moitié.

Dans un style plus romantique, on compte aussi parmi les constructions de Shah Jahan les Jardins de Shalimar, au Pakistan. Ces somptueux jardins royaux sont notamment connus pour leurs bassins et leurs jeux d’eau. 

Toutefois, la création ultime de Shah Jahan reste le Taj Mahal. C’est sur son lit de mort que Mumtaz Mahal se voit promettre par son mari la construction d’un monument à la hauteur de leur amour. Shah Jahan se met alors en quête des meilleurs artistes pour lui construire un lieu de repos éternel. Il se promet également de répliquer le Taj Mahal en marbre noir pour édifier son propre mausolée ; une construction qui ne verra malheureusement jamais le jour. 

Le Taj Mahal, joyau de l’architecture indo-islamique 

Taj Mahal et son reflet en Inde

L’histoire de la construction de ce mausolée est fascinante, à l’image du bâtiment en lui-même. Il aura fallu 22 ans, 1 000 éléphants et plus de 20 000 ouvriers pour l’achever, dont certains moururent en le construisant. Shah Jahan s’entoura des meilleurs artisans pour s’assurer que le mausolée serait d’une perfection absolue. 

La splendeur du Taj Mahal est notamment due à son matériau. Il est construit tout de marbre blanc et incrusté de pas moins de 28 types de pierres précieuses et semi-précieuses comme le lapis-lazuli, le jade et le rubis. Sur les parois du mausolée, on peut admirer arabesques florales et versets du Coran. 

Le Taj Mahal est entouré de quatre minarets et surplombé d’un spectaculaire double dôme. C’est à l’intérieur que se trouvent les tombeaux de Shah Jahan et Mumtaz Mahal, reposant ensemble pour l’éternité. 

Si l’on connaît surtout le Taj Mahal pour son mausolée, on n’oubliera pas de mentionner sa porte d’entrée grandiose, ses sublimes jardins dans les eaux desquels se reflète le mausolée, mais aussi sa mosquée, ainsi qu’une réplique de celle-ci (par souci de symétrie) appelée le « pavillon des invités ».

Pour la Saint-Valentin, dur de rivaliser avec cette ultime preuve d’amour ! En revanche, le couple formé par Shah Jahan et Mumtaz Mahal est une inspiration pour tou·te·s, une ode à l’amour qui n’a pas fini de nous faire rêver. Alors laissez l’histoire du Taj Mahal bercer votre imagination et vous évoquer les plus beaux sentiments ce 14 février.