fbpx
amoureux-plage-ile-coiba-notre-belle-echappee
Carnet de voyage

Notre Belle Échappée… en Amérique Latine

« Notre Belle Échappée ». C’est nous, Manon et Florian, un couple de jeunes lyonnais qui a décidé de réaliser son rêve en septembre dernier : un voyage en sac à dos pendant six huit mois en Amérique latine. Ce désir de voyager est né d’une envie partagée : celle d’abattre les frontières de notre de zone de confort pour (se) découvrir et s’ouvrir à d’autres horizons. 

Nous avons exploré 6 pays, du Nicaragua jusqu’en Équateur, en passant par la faune extraordinaire du Costa Rica et les paysages authentiques de la Colombie… Des décors de cartes postales qui nous ont laissés des souvenirs merveilleux. 

On ne pouvait pas garder cette aventure que pour nous alors nous avons crée un blog www.notrebelleechappee.fr et un Instagram @notrebelleechappee que nous alimentons encore à ce jour, tant ce voyage a été bien rempli. 

Nous vous emmenons avec nous, le temps de quelques lignes sur le blog de Fizzer. On voudrait vous raconter quelques détails inédits, sur des étapes du voyage qui a bouleversé notre vie.

Pourquoi l’Amérique latine ?

Notre Belle Echappée en photo avec des locaux en amérique latine

L’Amérique latine a tout de suite été une évidence pour nous. Alors non, pas seulement pour notre passion pour les mojitos et la salsa (qui entre nous, peut vite devenir lourd après 8 mois), mais plutôt pour l’amour de la langue espagnole, la culture latine et les rencontres potentielles avec des populations amérindiennes. S’il y a bien une chose que nous souhaitions dans cette aventure, c’était de repousser nos craintes de l’inconnu et de découvrir des quotidiens de vie aux antipodes de la nôtre. 

C’est alors que la préparation du voyage a commencé : 

  • avril 2018 ; billets bookés pour le Nicaragua 
  • juillet ; courses chez Décath’
  • août ; peaufinage des détails
  • septembre ; backpacks fin prêts et décollage pour le Nicaragua

Qu’on se le dise, on ne se prépare jamais vraiment à ce type de voyage « longue durée ». Les derniers au revoir à la gare, l’excitation des premiers instants dans l’aéroport… « On est vraiment en train de le faire ? » « On est fous ! Mais j’ai tellement hâte que ça commence vraiment ! » 

Les merveilles de Dame Nature

Notre Belle Echappée - Costa Rica

« J’ai hâte que ça commence vraiment ».

Les premiers jours sont des VACANCES. Cocktails, plages, bronzage… soit les maîtres mots de nos premiers instants de voyage au Nicaragua. Nous vivions au coeur d’une forêt non loin de la baie de San Juan Del Sur, sur la côte pacifique. C’est d’ailleurs ici que nous revient notre toute première expérience magique : notre rencontre avec les singes hurleurs, les monos congos

Première fois de notre vie que nous voyions des singes ! Imaginez un peu. Nous étions des gosses, réalisant qu’ils vivaient bel et bien un rêve éveillé. 

C’était un bel avant-goût avant notre volontariat. Le deuxième merveilleux souvenir que l’on ne peut omettre de partager avec vous sur notre voyage ; notre bénévolat au centre de secours pour animaux sauvages du Costa Rica, le Jaguar Rescue Center

Ha ça ! Il y en a eu des cartes postales envoyées avec les bébés singes et les paresseux dans les bras ! Nous y sommes restés un mois durant lequel nous avons soigné des espèces de perroquets, de toucans, de serpents, de primates et de paresseux. Prendre soin de ces petits êtres est l’expérience qui restera à jamais gravée dans nos coeurs et nos esprits. 

Cuba, sa dictature et le choc spatio-temporel

Trois paysages de carte postale pris à Cuba

Après de telles émotions, c’est à Cuba que nous avons décidé de faire une petite virée. Destination totalement imprévue à la base, l’excitation n’en était pas moindre. Quoique… une fois arrivés à l’aéroport de La Havane, nous avons vite déchanté. 

Retour vers le futur

Vous connaissez sûrement le film culte de « Retour vers le Futur ». Hé bien nous avons connu la version « Retour dans le temps ». Cuba est un pays extraordinaire, et ce pour beaucoup de raisons. C’est une destination assez chère, alors nous avons établi un itinéraire sur deux semaines où quasiment rien n’a été… respecté ! Oui c’est aussi ça le voyage, se laisser porter au fil des envies et des rencontres. La Havane, Viñales, Playa Larga, Trinidad, Cayo Guillermo, La Havane. 

Cuba est un pays communiste, rappelons-le sous embargo commercial, économique et financier des États-Unis depuis 1962. C’est à dire qu’il n’a pas accès aux mêmes ressources et accords dont les autres pays jouissent entre eux. Sous la pression des USA, Cuba n’a pas pris part à la mondialisation et le temps paraît comme « arrêté » dans certaines régions du pays.

C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés dans des rues à La Havane avec l’impression d’avoir fait un saut dans le temps. Les enseignes des magasins sont dignes d’un film d’Hitchcock, la mode des vêtements en vitrine date d’il y a plusieurs décennies, et bien-sûr les  cubains roulent en classiques américaines. Certains ont même des side-cars hérités de l’époque soviétique. Les collectionneurs deviendraient fous. 

Et pourtant voilà le quotidien des cubains, qui n’ont pas le choix que de vivre avec ce que l’État leur permet. À Cuba, tout le monde est au même niveau, c’est le principe même du communisme. Internet n’est accessible et autorisé que sur quelques places publiques. Les cubains travaillent pour l’État, tout ce qu’ils produisent dans les fermes par exemple ne leur appartient pas. Même les vaches appartiennent au gouvernement !

Peu à peu nous avons compris pourquoi tout paraît « vieillot » dans les casas particular et donne à la fois ce charme fou et si propre à ce pays. 

De l’eau turquoise des caraïbes aux champs de tabac de Viñales

Nous avons été particulièrement touchés par la gentillesse des cubains qui sont des gens chaleureux, curieux et heureux. Nous avons toujours été accueillis à bras ouverts et le fait de parler un peu mieux espagnol au fil du temps nous a permis de découvrir un mode de vie qui nous a paru incroyable en 2019. Quant aux paysages, leur variété ne nous a pas laissés indifférents non plus.

Nos immanquables :

  • Viñales ; pour ses balades à cheval entre les mogotes (sorte de collines calcaires) et les champs de tabac, 
  • La belle Trinidad et son charme colonial unique  
  • Cayo Guillermo ; un décor paradisiaque avec une eau translucide et ses poissons multicolores  
Plage de Cayo Guillermo en Amérique Latine
  • Et bien-sûr La Havane ; immense capitale aux bâtiments si authentiques où raisonne la musique des groupes de salsa cubaine  

Et Fizzer dans tout ça ?

Nous avons découvert l’application peu de temps après notre départ et cela nous a paru être une solution si évidente pour informer nos proches de nos péripéties de manière simple et régulière. 

C’est bien connu, aujourd’hui malheureusement, nous ne pouvons plus être sûrs que nos cartes postales arrivent à bon port.

Nous avons naturellement créé et envoyé nos cartes postales pour les anniversaires, les fêtes de fin d’année et nos moments marquants à nous. Nos proches étaient heureux de suivre nos aventures sur nos réseaux. Cependant, recevoir une carte postale dans sa boîte aux lettres est l’une des plus belles attentions lorsqu’une personne que l’on aime est loin de nous. Alors merci Fizzer de nous avoir permis cela et nous ne manquerons pas d’utiliser votre app lors de Notre prochaine Belle Échappée…

Crédits photo : http://notrebelleechappee.fr/

Le saviez-vous ?

Ampoule le saviez-vous

Vous pouvez envoyer vos cartes postales à vos proches mais vous pouvez aussi vous les envoyer pour créer un carnet de voyage. Vos plus beaux souvenirs seront conservés sur vos cartes postales personnalisées.