fbpx
Oeil de Sainte-Lucie pierre porte bonheur Corse
Stories

[Légende Française] L’œil de Sainte-Lucie, la pierre porte-bonheur

Après vous avoir fait visiter moult coins de France continentale, comme la région PACA ou la région Auvergne-Rhône-Alpes, Fizzer met le cap sur l’île de Beauté. Cette semaine, on vous parle de Bonifacio, la cité des falaises ; de Corte, un village pittoresque à souhait mais aussi d’une vieille légende corse : celle de l’œil de Sainte-Lucie. Une histoire originale qui mêle gastéropodes, religion et porte-bonheurs, ça vous tente ? Aujourd’hui, laissez Fizzer vous conter une bien jolie page du patrimoine immatériel de l’île de Beauté. ✨

Un gastéropode très convoité 🐚

Oui, vous avez bien lu, notre histoire concerne un petit escargot ! Enfin, en quelque sorte… L’œil de Sainte-Lucie provient du turbo rugueux, mais rien à voir avec le succulent poisson. On vous parle ici d’une espèce de gastéropode, lui-même issu de la grande famille des mollusques.

Mais alors, l’œil de Sainte-Lucie, c’est quoi exactement ? Il s’agit en fait d’une pierre provenant de l’opercule dudit turbo. L’opercule est une sorte de petite porte permettant de fermer la coquille du turbo. Lorsque les pêcheurs les ramassent, ils prélèvent l’opercule puis relâchent le coquillage à la mer.

Concrètement, l’œil de Sainte-Lucie ressemble à une pierre à deux faces. L’une est en forme de spirale et couleur ivoire, l’autre bombée et généralement couleur corail. En Corse, cette petite pierre insolite peut se décliner sur à peu près tous les supports de bijoux : pendentif, bracelet, bague ou encore boucle d’oreille. Mais si l’œil de Sainte-Lucie est si prisé c’est pour son aspect mais aussi pour la légende qui lui est associée…

Histoire d’une jeune fille dévouée 🙏🏻

Pour les Corses, et ceux qui ont visité l’île de Beauté, l’œil de Sainte-Lucie est surtout un porte-bonheur. À l’instar du Nazar Boncuk (l’amulette turque en forme d’œil), il est censé repousser le mauvais œil et apporter la chance. Mais derrière la croyance populaire se cache une bien pieuse histoire.

La légende provient de Sainte-Lucie, aussi connue sous le nom de Lucie de Syracuse, vierge et martyre du IVᵉ siècle de notre ère. Si son nom provenant du latin lux, est associé à la lumière, notre histoire concerne davantage ses beaux yeux.

La mère de Lucie souffrait d’une grande affliction qu’aucun médecin ne parvenait à soigner. Mais Lucie, fervente croyante qu’elle était, pria sans relâche Sainte Agathe, implorant la guérison de sa mère. Ses prières finirent par être entendues et sa mère retrouva la santé.

Un œil de Sainte-Lucie, plusieurs versions 🧿

C’est la piété de Lucie qui lui valut la compassion de Sainte Agathe. Suite à la guérison de sa mère, Lucie décida d’être plus dévouée que jamais. Ensuite, les versions divergent. Selon l’une d’elles, Lucie se serait ensuite arraché les yeux et les aurait jetés à la mer pour repousser tous ses prétendants et ne pas se laisser dévoyer. Selon une autre, c’est la colère d’un homme à qui était promise Lucie, mais à qui elle ne voulait pas céder sa virginité, qui lui valut ce triste épisode oculaire.

Dans tous les cas, Lucie vécut dans la dévotion la plus totale, accomplissant divers miracles. Suite à quoi, on lui rendit la vue et des yeux encore plus beaux qu’auparavant. Vous l’aurez compris, c’est ainsi que naquit la légende de l’œil de Sainte-Lucie.

Si vous passez par la Corse cet été et cherchez un joli bijou à offrir (ou à garder !), pourquoi ne pas opter pour un œil de Sainte-Lucie ? Un talisman porteur de chance mais aussi d’une belle et mystérieuse légende. Les plus motivés pourront également se lancer à sa recherche directement dans les eaux et sur les plages de l’île de Beauté. Envie de raconter vos vacances à vos proches ? Faites-leur un coucou avec une carte postale Corse qui ne manquera pas de faire son petit effet ! 🌞