Plafond du Musee de l'Ermitage a Saint-Petersbourg en Russie
Stories

Les chats protecteurs d’œuvres d’art du musée de l’Ermitage

Quand vous pensez à la Russie vous pensez à la Place Rouge, à Anastasia, au froid ou encore à Vladimir Poutine, mais vous ne pensez sûrement pas aux chats ! Aujourd’hui, à l’occasion de la sortie de sa nouvelle collection de cartes sur le thème de la Russie, Fizzer vous emmène dans une visite insolite du musée de l’Ermitage. Saviez-vous que des chats étaient adoptés pour protéger les œuvres d’art du Palais ? Une histoire bien chat-leureuse parfaite pour vous réchauffer cet hiver. 

Petite histoire du musée de l’Ermitage

Saviez-vous que l’un des plus grands musées du monde se trouvait en Russie ? Il s’agit du musée de l’Ermitage, à Saint-Pétersbourg. Il compte environ 3 millions d’œuvres dont des peintures de Rembrandt, Léonard de Vinci ou encore Picasso. Si l’Ermitage abrite de nombreuses pièces splendides, son aspect extérieur n’a rien à leur envier.

Le musée est situé dans un ensemble de somptueux palais, alignés le long des bords de la Néva, le célèbre fleuve de Saint-Pétersbourg. Le plus vieux de ces bâtiments est le Palais d’Hiver, résidence officielle des tsars de Russie, d’abord édifié en 1711, puis reconstruit à différentes époques. L’impératrice Catherine II en fut l’une des plus célèbres résidentes. Grande amatrice d’art, elle amassa une collection si grande qu’il fallut rajouter petit à petit, des extensions au palais. En 1764, le musée de l’Ermitage était né, mais il était alors réservé à la Cour. Ce n’est qu’en 1852 que la collection devint enfin accessible au public. 

Aujourd’hui, des millions de visiteurs s’y rendent chaque année pour admirer des œuvres comme Le Joueur de luth de Caravage. Le légendaire style baroque du musée de l’Ermitage, typique de Saint-Pétersbourg, ainsi que sa superbe couleur vert d’eau, en font également une référence en matière d’architecture. 

Que font ces gros matous dans ce somptueux palais russe ?

Parlons peu, parlons félins. Quel est le lien improbable entre un palais russe et ces petites boules de poils ? Ce sont les 70 chats abrités dans le musée de l’Ermitage ! Peu commun pour un musée, n’est-ce pas ? Mais, surtout, comment sont-ils arrivés là ?

La présence des matous à l’Ermitage est presque aussi ancienne que la création de celui-ci. Elle remonte en effet à 1745, suite à un décret royal ordonnant leur introduction au Palais d’Hiver pour exterminer les rats et ainsi protéger les œuvres d’art. Il s’agissait initialement de chats de la race bleu russe. Au fil des siècles, les félins furent successivement renvoyés et réintroduits au musée. Aujourd’hui, ils y occupent une place prépondérante. 

Comment vivent les chats du musée de l’Ermitage ?

Vous vous demandez alors quel est le statut de ces minets aujourd’hui, et comment ils vivent dans l’enceinte du musée. Eh bien, ils n’y ont jamais été aussi chouchoutés ! Bien qu’on puisse en apercevoir certains aux abords musée, leur lieu de résidence principal se trouve au sous-sol de celui-ci. 

C’est donc sous des enfilades de galeries que se trouvent nos amis les chats. Là-dessous, point de Rembrandt ni de Caravage, mais un labyrinthe de gros tuyaux bien chauds qui sert de nid douillet à nos amis les chats. Ils y vivent choyés par le personnel du musée et d’autres volontaires. Il existe même un mini hôpital pour les chats malades ! Si, à l’origine, les chats de l’Ermitage étaient des bleus russes, on en trouve aujourd’hui de toutes races, âges et tailles. Certains sont parfois même rescapés de la noyade dans la Néva, voisine du musée. 

Et pour voir ces adorables félins gardiens du musée ?

Il vous faudra garder l’œil ouvert et attendre l’annonce d’une des rares visites du sous-sol autorisées au public. Pour prendre votre mal en patience, vous pourrez néanmoins consulter l’un des divers livres écrits au sujet des matous de l’Ermitage, qui possèdent même leur propre page Wikipédia ! 

Alors, tenté par un petit séjour en Russie ? Un voyage qui sera peut-être l’occasion de croiser l’un de ces précieux félins gardiens d’art mais aussi de découvrir un pays fascinant. A cheval entre l’Europe et l’Asie, fruit d’une histoire riche et tumultueuse, la Russie est une nation aux mille facettes et une destination touristique de choix… et de chats ! A vous de la faire découvrir à vos proches à travers vos photos via nos cartes postales spéciales pays des tsars.